Avant les moissons

Juste avant les moissons, la vallée de la Vingeanne offre des paysages contrastés. Dans les champs plombés de soleil, les céréales mûrissent, tandis-qu’au bord de l'eau il règne une certaine fraicheur. J'ai osé une interprétation nostalgique de la dernière photo car dans le bâtiment visible entre les arbres, jusqu'aux années 1970, il y avait une de ces écoles de campagnes à classe unique qui ont presque toutes disparu aujourd'hui. Ma grand-mère maternelle y a enseigné dans les années 1930 et 1940.








Commentaires

  1. Réponses
    1. Oui, et quand je l'ai prise, je me demandais si j'aurais le temps de rentrer à la maison (à vélo) avant que les éléments se déchaînent...

      Supprimer
  2. Devant la première ...wouah quel ciel et quel champ, les couleurs se répondent parfaitement mais je succombe aussi au charme de l'orge, il est regretable que les écoles ferment et que la campagne soit appelé à une désertification programmée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si cela allait dans le sens de l'amélioration de la qualité de l'enseignement, on pourrait se faire une raison, mais je pense que ce n'est pas du tout le cas.

      Supprimer
  3. la première est extraordinaire et les couleur complémentaires sont parfaites!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a encore une touche de vert dans le blé pas tout à fait mur. Je crois que je l'aurai préféré plus doré, mais je ne vais pas pinailler :-).

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Avec une lumière que j'aime bien, mais qu'est-ce donc ? Du seigle ?

      Supprimer
  5. Quel choc...de beauté cette première image !
    Et douceur nostalgique pour le reste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le ciel d'orage est toujours intéressant :-).

      Supprimer
  6. La fameuse grand-mère!!!
    Ici les moissons ont commencé dans certains coins et c'est tôt par rapport à d'habitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La moisson de l'orge et du colza bat son plein chez moi, le blé sera pour un peu plus tard.

      Supprimer
  7. Superbe !!! De la première à la dernière !!
    Oui, le foin est engrangé ou misé sous les hangars et on attend la moisson, encore au moins 10 jours ici !
    Avec cette canicule même en Normandie, peut-être verront-nous les moissonneuses-batteuses en action !!!
    Une seule année j'ai eu une classe unique, dans le sud Manche, heureusement je faisais un remplacement car ce n'est pas de la tarte de jongler avec 4 niveaux !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'imagine bien. Mais je suis très remonté contre le système actuel de classes qui regroupent des élèves de même âge et de niveaux extrêmement différents. Cela m'a causé d'énormes problèmes lors de ma scolarité, ainsi qu'à presque tous les membres de ma famille sur trois générations. En essayant de faire progresser tout le monde à la même vitesse, on prive beaucoup d'enfants de la possibilité d'apprendre à leur rythme au mieux de leurs capacités, et de développer leurs talents. Je vois cela comme un énorme gâchis.

      Supprimer
  8. Magnifique la 1ère avec ce ciel d'orage. J'adore !

    RépondreSupprimer
  9. Je rejoins les autres commentaires et m'exclame devant la première.
    Mais j'ai un faible aussi pour l'avant-dernière...
    En fait je les trouve toutes magnifiques !

    Belle soirée ! Chaude toutefois mais ne nous plaignons pas !! ;-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 30 degrés à 21h... en effet l'été commence fort :-).

      Supprimer
  10. Les trois et quatre ou je perçois un "diaphragme à iris " végétal , la cinq un œil de bœuf avec vue sur une jachère !
    Triticale en deux validé au pif ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’"œil de bœuf" donne sur un champ de colza encore vert, il y a quelques semaines. Triticale, c'est bien possible :-).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures