Tableaux naturels

Un de mes petits plaisirs en automne consiste à partir dans la campagne avec un panier et à ramasser ou cueillir des éléments végétaux intéressants. De retour à la maison, je les place sur une feuille blanche pour réaliser un tableau naturel.

Et puis cette fois-ci j'ai commis un sacrilège en utilisant un algorithme pour réaliser un dessin à partir de ma photographie. En plus, cet algorithme n'est pas de moi. Il est implanté dans une application nommée Sketch de la société Akvis. Et le pire c'est que j'aime bien le résultat, même si ça ne vaut certainement pas un dessin fait à la main par un ou une artiste. Pour tout dire, je suis souvent déçu des résultats obtenus avec les applications qui transforment des photos en ersatz de peintures, dessins, aquarelles... Mais si je me permets d'utiliser et de mentionner celle-ci, c'est parce que je suis parfois bluffé par les images qu'il produit. Pour moi, l'image présentée ci-dessous n'a pas un status artistique inférieur à celui de la photographie dont elle est issue, puisque sa réalisation suppose de créer d'abord la photo, puis ensuite de choisir une combinaison de paramètres parmi des milliards de milliards de possibilités donnant des rendus très différents. J'ai donc fait des choix pour obtenir une interprétation particulière, personnelle, de ma photographie originale. Mais peut-être ce raisonnement va t-il heurter mes visiteurs aquarellistes, dont j'apprécie beaucoup les œuvres. Je suis donc à l'écoute de vos avis.



Voici maintenant un petit jeu. Il faut essayer d'identifier chacun des éléments représentés dans le tableau ci dessous.

Je profite de ce billet pour vous donner quelques nouvelles des colchiques, qui ont fleuri la semaine dernière dans les prés de la vallée de la Vingeanne. L'an dernier, je n'en avais vu aucune fleurir dans certains prés qui en étaient couvert les années précédentes. Je pense qu'elles ont été affectées par les crues très prolongées du printemps 2013. Cette année, je n'en ai vu que quelques-unes.






Commentaires

  1. Mais non, Olivier : bien qu'aquarelliste, je ne hurle pas ! Je suis de plus en plus persuadée que ce qui fait la valeur de la "chose" artistique, quand on n'est pas un grand artiste sommé par son génie d'offrir à l'humanité sa vision particulière du monde (Rimbaud, Modigliani...) c'est le temps passé à regarder.
    Prendre le temps du regard, donc, il me semble que c'est ce que vous faites dans vos photos, vos compositions ... ou vos algorithmes comme je le fais dans mes peintures. Et la question de l'art est bien éloignée de nous, et nous importe peu.

    Allez, sinon je joue un peu : prunelles (ça ne peut pas être des myrtilles, quand même, pas chez nous!) et cornouilles, pied-de-mouton et girolle, faine, gland, noix, noisette, baie d'églantier peut-être, une poire et un bidule que je ne connais pas. Et la fleur serait-elle de la marjolaine ?

    Bien amicalement,

    ANNE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette vision. Il reste donc une chose à identifier :-)

      Supprimer
  2. Anne a commencé le jeu alors je vais aider pour le "bidule" !
    C'est du houblon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et voilà. J'étais sûr que la réponse ne tarderait pas :-).

      Supprimer
    2. Le houblon était beaucoup cultivé dans ma région il y a un siècle (et plus anecdotiquement jusque dans les années 1970) et il perdure aujourd'hui à l'état sauvage.

      Supprimer
    3. Eh oui, j'aime les jeux et celui là il était fastoche ;0)
      Je trouve le houblon bien plus beau à l'état sauvage que sur un piquet pour la culture.
      Je pose la question car je pensais que quelqu'un allait demander !
      C'est quoi le rouge sur la photo du 1er crocus ?
      Les feux arrière d'une voiture ?!
      Bonne soirée

      Supprimer
    4. La tache rouge est un effet d'optique créé par le soleil dans l'objectif.

      Supprimer
  3. Je trouve ce travail artistique très réussi... la beauté c'est dans le regard.
    Colchiques dans les près...c'est la fin de l'été
    (bien utile la colchique pour les goutteux !)
    bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais attention, la colchique est très toxique et même mortelle pour l'homme...

      Supprimer
    2. "Le pré est vénéneux mais joli en automne
      Les vaches y paissant
      Lentement s'empoisonnent..."

      Connaissez-vous ces vers qui finissent, je crois, par
      "Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne" ?

      Supprimer
  4. Ben voilà , j'arrive trop tard .
    Ici les colchiques,j'en ai vues déjà depuis plus de 3 semaines.
    J'aime bien ton "dessin" , ça doit être la technique utilisée pour faire les planches dans les livres. Mais je préfère la photo pour faire des reconnaissances dans la nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que beaucoup de planches, dans les livres, sont dessinées à la main. Il y a du houblon sauvage chez toi ?

      Supprimer
    2. Oui je connais un endroit où il y en a le long d'Arve.
      Mais ça ne fait pas longtemps que je sais ce que c'est.

      Supprimer
    3. Henriette, on n'utilise pas ce trucage technique pour les livres, voyons ! On dessine !!! C'est même un métier...

      Supprimer
  5. Tout a été dévoilé, donc je ne vais pas en faire une liste. J'aime bien ta réalisation sur la 2ème photo. Qu'est-ce que l'art ? pour moi c'est aussi une vision personnelle des éléments.
    L'avant dernière est bien originale, la transparence de ce colchique devant le soleil, il semble si fragile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après le Larousse : Création d'objets ou de mises en scène spécifiques destinées à produire chez l'homme un état particulier de sensibilité, plus ou moins lié au plaisir esthétique :-).

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup cette transformation de l'image !
    Je reconnais la fleur de l'origan.
    La rencontre de la colchique et le soleil me fait rêver...
    Un bel avant-goût de l'automne!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un automne qui devient un peu sec, mais qui est quand même prometteur.

      Supprimer
  7. Les colchiques ici il y en a quelques unes depuis je dirais une quinzaine de jours.
    Bon pour la reconnaissance des végétaux je suis nulle, à part les grands classiques, les autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc le printemps arrive plus tard chez toi, mais l'automne en même temsp que chez moi :-).

      Supprimer
  8. Je préfère tes photos nature quoique l'approche croquis est assez bluffante.
    Coup de coeur pour ta troisième image, les éléments disposés sont de taille à peu près semblable.
    La grande feuille de ta première image créant un rapport un peu disproportionné au reste.
    Enfin, c'est différent.

    Et le bel élan de la dernière colchique :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien cette grande feuille dans la première photo, qui provient du même arbre que les baies en haut à gauche. Et je ne sais pas ce que c'est. Une variété de sorbier ?

      Supprimer
  9. Mystérieuses colchiques dont les fleurs sans feuilles disparaissent complètement après floraison et dont la capsule prolongée du style resurgit entourée de grosses feuilles l'année suivante...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai peut être vu au printemps sans le savoir. Mais ça va devenir difficile car elles ont presque toutes disparu des prés autour de mon petit coin de rivière favori.

      Supprimer
  10. Que dire - que dire???!!
    Tout est superbement réalisé avec une grande finesses et beaucoup de goût!
    Bien des artistes pourraient s'inspirer de ces tableaux, photos comme effets spéciaux!
    Tes images de colchiques sont carrément spectaculaires!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson