Désespoir du peintre

Par association d'idées, je publie aujourd'hui des photos de cette plante qui était la préférée de ma mère. Pourquoi par association d'idées ? Parce que le billet d'hier m'a fait penser à mon père qui s'appelait Robert :-).


Commentaires

  1. ... et bonheur du photographe !!

    Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, surtout que ce fleur est dans la cour de ma maison :-).

      Supprimer
  2. Tiens c'est marrant, avec ma grand-mère hier au téléphone nous avons parlé de ta mère!
    Et de ton père aussi!
    Le sujet, tu en sauras mieux fin juin!!!

    RépondreSupprimer
  3. Et pourquoi le désespoir du peintre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est le nom familier de cette plante, parce que sa couleur est difficile à reproduire en peinture.

      Supprimer
  4. Superbe les deux photos. J'aime beaucoup ton style photographique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hésité à faire ces photos en me disant que ça ne rendrait pas bien, et finalement je ne regrette pas d'avoir sorti mon appareil. Les boutons d'or en arrière plan apportent un plus...

      Supprimer
    2. Non, au contraire ils apportent des taches colorées dans tes bokehs très travaillés.

      Supprimer
  5. Pas faciles à peindre et ni à photographier mais tu les a bien rendues avec ce fond en jaune-vert.

    RépondreSupprimer
  6. Tes photos, quel régal pour les yeux ! Alors que chez nous il pleut encore et encore, j'ai vraiment beaucoup de plaisir à venir me promener au sec sur ton blog.
    Les jaunes et bleus en arrière plan sont superbes et font ressortir à merveilles ces fragiles herbes roses. Bravo !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures