Global et local

D'un coté la route, connectée au réseau Européen, qui permet de rallier n'importe quelle ville du continent. Cette route est d'ailleurs refaite à neuf tous les ans parce que le revêtement utilisé fond chaque été sous le poids des engins agricoles. Un fonctionnaire, quelque part, n'a pas dû réaliser que des températures proches de 40 degrés ne sont pas rares dans nos contrées. Cette année a été une exception. Il a fait froid et la route est restée en état. D'un coté donc cette route globale, et de l'autre le chemin agricole qui traverse les étendues sans fin de champs de céréales. Sur la route les gens passent, prêtant à peine une attention distraite au paysage. Sur le chemin, ils reviennent au fils des saison, aux commandes de leurs puissants engins, pour travailler la terre. Tout est connecté et tout est exploité.

Commentaires

  1. J'adore les photos ou il y a des nuages parce que chez moi, il n'y en a pas souvent.

    RépondreSupprimer
  2. Et toujours ne pas perdre de vue la ligne d'horizon....

    RépondreSupprimer
  3. Je me trompe ou le chemin sur la droite c'est la voie romaine ?

    RépondreSupprimer
  4. Tu te trompes car nous sommes toujours entre Biere le Chatel et Talmay. Mais c'est vrai qu'a force de supprimer les haies, les arbres, les buissons, les bosquets au profit des terres cultivées, tout fini par se ressembler...

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup les nuages sur cette photo !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes