Purée de potiron bleu aux cèpes et aux trompettes

Voici une recette de saison avec des ingrédients provenant de ma région. Première étape : allez en forêt ramasser quelques beaux cèpes et une poignée de trompettes. [Mais bien sûr...]


Au retour de votre escapade forestière, passez au jardin et récoltez un potiron bleu. [Ben voyons...]





Enlevez la terre présente sur les cèpes avec un couteau d'office, puis coupez les en lamelles de quelques millimètres d'épaisseur. Enlevez les éventuels limaçons qui se seraient réfugiés dans les trompettes. Faites revenir les cèpes et les trompettes, séparément, dans un peu de beurre, puis réservez.

Débarrassez le potiron de son écorce en faisant très attention à vos mains. Débitez-le en morceaux d'environ 50 grammes et faites-les cuire dans un bouillon de viande ou de légumes pendant quelques minutes, jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Écrabouillez-les à l'aide d'un presse purée, ajoutez du comté râpé et mélangez énergiquement.
Gardez la purée au chaud et terminez la cuisson des champignons dans une poêle avec un filet d'huile d'olive, du persil et de l'ail.
Servez la purée et les champignons avec une viande grillée, salez et poivrez à votre goût. Le résultat : une photo complètement ratée que je n'ai pas publiée parce qu'elle ne répond pas à mes critères de qualité, mais les saveurs étaient au rendez-vous. J'ai vraiment apprécié alors que je ne suis pas amateur de champignons.
Après un tel repas, je vous suggère de faire une promenade dans la nature. Dans les prés, les marguerites sont constellées de gouttes de rosées et les insectes viennent se délecter de leur nectar, en plein mois de novembre.


Commentaires

  1. Olivier je me permet de dire, dans ta soupe tu y as mis du Comté sans le "P" il en sera meilleur ;0) Parole de Franc Comtoise ! (moi la 1ère je fais des fautes !)
    Tu as du te régaler avec ce potage aussi raffiné que celui ci provenant des bois et de ton jardin.
    J'aime bien la photo N°4 et 6. Les insectes sont encore bien présent. Hier j'ai vu des papillons finirent des mirabelles. le ciel était encore très bleu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vite corrigé :-). Mais d'où vient ce m sans p ensuite ? Je découvre à l'instant que c'est aussi le cas du titre de noblesse "comte" (depuis l'enfance, je ne retiens pas l'orthographe des mots en les lisant, même des centaines de fois, donc je découvre la manière de les écrire seulement au moment où je fais une recherche dédiée ou quand on me donne l'information de manière explicite).

      Supprimer
    2. Un coin à visiter : le fort des rousses avec toutes ces meules de Comté, c'est très impressionnant.
      Une recette à tester : Gratin de potiron+pommes de terre de ton jardin gratiné de Comté, (évidement !) accompagnée de saucisses de Montbéliard ou Morteau un régal ;0) !

      Supprimer
  2. Ma voisine m'a offert une grande part de courge musquée. Je vais m'inspirer de ta recette pour midi. :-)
    C'est un délice que de débarquer chez toi, à n'importe quel moment, si en plus tu nous proposes des recettes ...
    Comme Louli lau, un coup de coeur tout particulier pour les photos 4 et 6.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je ne suis pas très doué en cuisine, c'était surtout pour mettre en valeur mes ingrédients originaux :-).

      Supprimer
  3. Hum, ça sent bon chez toi !!! J'arrive.........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce moment, je suis en train de faire une potée :-).

      Supprimer
  4. Très jolie série, et de l'humour en plus. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai pensé aux gens qui habitent dans des grandes villes et qui ne peuvent pas approcher de tels produits.

      Supprimer
    2. Ou encore qui vivent dans les grandes étendues glacées... Tu cherches à nous faire envie, quoi?

      Supprimer
  5. c'est le potiron que je n'apprécie pas...je prends la poêlée de champignons rien que de les voir j'ai les papilles en émoi ! Toutes les photos sont sublimes j'attends d'en voir de "moins réussies" selon tes critères elles correspondent au summum des miennes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce potiron là est d'une qualité gustative comparable à celle du potimarron. Je voulais le couper avec des pommes de terre et finalement la purée était excellent sans cela. Quand aux photos, merci pour le compliment :-).

      Supprimer
  6. Ta recette me met l'eau à la bouche ou plutôt la purée bien que je ne sois pas fan de potiron mais de champignons, oui.
    Ta pénultième marguerite me plait beaucoup avec ses gouttes de rosée et sa bestiole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pénultième marguerite, voilà qui ferait un beau titre de roman :-).

      Supprimer
  7. Heureusement que j'ai fini mon repas ce soir, sinon je saliverais avec la description de ta recette, je n'ai jamais fait de purée de potiron, mais ça me donne une idée, par contre la soupe de potiron,j'en fais très souvent et c'est un régal. Je vais essayer ta recette un jour ou l'autre, nous avons des jardiniers locaux qui vendent ce genre de potiron. J'aime beaucoup le goût du potimarron. Mais moi, je n'aurai pas la possibilité de l'agrémenter de succulents cèpes.
    Magnifiques tes photos, j'aime particulièrement la 3 et la 6.
    J'apprécie ton sujet gastronomique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, il serait dommage d'évoquer l'automne sans parler aussi de le cuisine de saison :-).

      Supprimer
  8. les cèpes, un régal...les trompettes de la mort, j'aime les regarder...seulement...:))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les trompettes ont moins de goût, mais pour moi qui ne suis pas fan des champignons, elles sont moins écœurantes. Ce qui me plaisait, surtout, c'est d'associer des champignons ramassés le même jour dans le même bois :-).

      Supprimer
  9. C'est trop beau! La récolte, et les photos! J'aime que le potiron renferme un cèpe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'automne est la saison des belles récoltes :-).

      Supprimer
  10. Belle récolte ! Tu sais que j'apprécie énormément les champignons, et ta recette m'a l'air superbement bonne !
    J'ai fait une belle récolte de lactaires délicieux le we dernier à Oléron : pour une fois, on s'est dit stop, on arrête de les cueillir, on en a déjà trop ! (c'est pas si souvent).
    Excellente aussi ta photo de cèpe niché au coeur du potiron !

    biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette photo semble faire l'unanimité, ou presque, car je préfère la suivante :-).

      Supprimer
  11. Hé ho tu abuses pas un peu là???? On veut la photo de l'assiette avec la purée, les champi et la viande!!!!!
    T'façons la qualité c'est toi qui exiges la perfection mais je suis sûre que tu en as une très bien (mais pas parfaite à tes yeux)!
    Je reste sur ma faim!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les trompettes formaient une masse noire gluante pas appétissante...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures