Prunes de moisson

Autour de Dijon, ces prunes sont appelées "dames fines" et trente kilomètres plus à l'est "Madeleines". Elle murissent en juillet, au moment des moissons.

Contrairement aux fruits aseptisés et calibrés des supermarchés, ces prunes ont un goût fabuleux. Lorsque j'étais enfant, elles étaient les friandises du début des grandes vacances, ces vacances qui semblaient devoir durer une vie entière à l'échelle du temps de l'enfance.

Elle sont également excellentes en pâtisserie. Je vous montrerai dans mon prochain billet deux exemples de ce qu'on peut faire avec.

Commentaires

  1. bonne récolte
    j'ai failli faire un bac H informatique, à la fin de ma seconde , le gouvernment as décidé de le suprrimer, j'ai fini par faire de la compta....
    bon week end
    jorge

    RépondreSupprimer
  2. La boîte de sucre doit dater aussi des "grandes vacances".
    Elles sont sublimes ces prunes, chez moi je n'en trouve pas mais des sauvages, oui, au bord d'une piste cyclable. J'en ai cueilli, elles sont excellentes en clafoutis à condition d'aimer l'acidité malgré tout le sucre que j'y met.
    Je me souviens bien des "Madeleines" , il me semble qu'elles étaient plus jaunes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est possible qu'un même nom désigne des variétés différentes selon les régions. Surtout que la prune Madeleine doit son nom à sa date de maturation.

      Supprimer
  3. Combien de pots de confiture, combien de tartes ? tu nous mets la "prune" à la bouche !

    Biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  4. Juste miammmmmmmmmmmmmmmmmm !
    :-))
    Bon week-end gourmand !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre le verger et le jardin, je me régale en ce moment, même si en cuisine l'ingrédient le plus difficile à trouver est le temps.

      Supprimer
  5. Chez nous elle s'appelle la Damassine !
    Elles sont bien mises en valeur dans ce petit panier et à côté de la boite à sucre !
    Prochaines photos : une tarte, des pots de confitures, et une bouteille de gnôle pour parfumer les gâteaux !
    Ah là là la gourmandise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais la Damassine ne mûrit-elle pas en Aout ? C'est vrai que les noms "dame fine" et "Damassine" se ressemblent, mais certains sites comme fruitiers.net font la différence entre la Damassine et la Madeleine d'été. La corbeille vient d'une toile de Louyse Moillon ;-).

      Supprimer
  6. superbe et les tarte et le confuiture
    merci de l'eau à la bouche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, merci pour cette visite gourmande ;-).

      Supprimer
  7. Olivier se dit "Ils ont devine la confiture, la tarte, le clafoutis, la gnole". Qu'est que je vais faire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Choix Cornélien, mais en tout cas pas de gnôle :-).

      Supprimer
  8. Faute de pouvoir s'en mettre plein la bouche, avec tes photos on s'en met déjà plein les yeux. Les couleurs sont magnifiques !
    J'attends déjà avec impatience ton prochain billet ;-)
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le violet des prunes est ma couleur préférée :-).

      Supprimer
  9. Rien que la couleur est superbe! Les couleurs, devrais-je dire!
    Un prunus décoratif a la bonne idée de se couvrir de fruits sur la parcelle contigüe à la mienne. J'ai testé le goût de ces "japonaises", je m'en suis régalée. Devant l'avalanche de fruits, j'ai fait de la confiture au goût merveilleux qui m'a fait comprendre pourquoi en grec certaines prunes sont appelées "Vanilia". Une pure douceur...
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut en profiter car les pruniers sont sensibles aux aléas climatiques. Dans ma région, cela faisait deux années qu'il n'y avait pas eu de ces prunes de juillet.

      Supprimer
  10. hum...j'en rêve, tartes et confitures pour mon choix perso !
    magnifique nature morte digne des grands peintres
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les prunes sont un sujet de choix également pour les peintres et je me régale aussi de leurs œuvres ;-).

      Supprimer
  11. J'adore ces prunes à condition que je les cueille pour les manger pas trop mûres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour moi, je les aimes quand elles sont encore un peu croquante et que la couleur de leur chair est entre vert et jaune. Ce qui est génial avec cette variété, c'est que le noyau se détache même lorsque le fruit n'est pas encore parfaitement mûr.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures