Le viaduc de Oisilly

C'est un des thèmes récurrents de ce blog. Ce viaduc permettait à une ligne de chemin de fer, aujourd'hui abandonnée, d’enjamber d'une seule traite la Vingeanne et le canal entre Champagne et Bourgogne (qui à l'époque était appelé canal de la marne à la saône). Les arbres qui le bordent sont essentiellement des frênes dont les feuilles, cette année, sont restées vertes jusqu'à ce qu'elles tombent.




Commentaires

  1. Ah, comme il doit faire bon se promener la !
    Ces belles photos me donnent envie de connaitre ce lieu...

    Bisous Olivier, bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même avec cette ambiance un peu froide qui annonce l'hiver ? :-).

      Supprimer
  2. Je me répète, mais ta région invite vraiment à la ballade à vélo...
    Merci pour lien que tu m'a adressé hier. C'est exactement le problème que je rencontre. Fort heureusement, je peut toujours le contourner en passant par Google+ et sans perte de temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autant que la voie verte qui longe le canal est spécialement dédiée aux promenades à pied et à vélo.

      Supprimer
  3. C'est un bel endroit, ces arches semblent être inscrites dans le paysage depuis fort longtemps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes parents on vu des trains passé sur cet édifice. C'est une époque révolue. Que deviendra ce viaduc ?

      Supprimer
  4. Vu de près il est "colossal" ...magnifiques photos ! Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est impressionnant, surtout quant on est au dessus. Il m'est arrivé d'y aller pour faire des photos :-).

      Supprimer
  5. It looks like a wonderful old rail bridge. Your photos show it well and are well composed.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La ligne qui passe sur ce viaduc a été mise en service en 1888.

      Supprimer
  6. Je me régale à chaque fois que je viens chez toi, de belles photos qui me parlent et l'envie comme Thierry de venir découvrir tout cet environnement à vélo... bises charentaises si tu le permets

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie de montrer la diversité de mon environnement quotidien. J'estime avoir de la chance de vivre dans une région aussi intéressante.

      Supprimer
  7. Un bel ouvrage qui fait partie du paysage.
    En tout cas il faut espérer que ces frênes résisteront à la maladie qui les frappe depuis quelques années, comme les ormes ont été frappés par la graphiose... Des mesures prophylactiques ont été prises mais dans notre arboretum la plantation de frênes de l'INRA semble touchée.
    Bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, mince alors. J'ignorais que les frênes étaient menacés. Je suis déjà inquiet pour les marronniers qui font grise mine ces dernières années...




      Supprimer
  8. Tu sais quoi ?
    De l'automne, je n'en ai pas vu la couleur cette année ! Une année "sans" dans ma région (trop de vent).

    Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le problème de la plaine venteuse, et c'est pourquoi j'aime tant aller en forêt en cette saison :-).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson