Promenade d'un dimanche de Pâques

Cette année, le week-end pascal  arrive à la fin du début du printemps, à cette période où les coucous et les anémones sylvestres terminent leur floraison, remplacés progressivement par les cardamines des prés et les boutons d'or. Au bord des chemins, les pruneliers ont perdu leurs fleurs. En foret, la plupart des arbres sont couverts de jeunes feuilles. Dans les vergers, les fleurs de pommiers s’apprêtent à remplacer celles des cerisiers, des pruniers et des pêchers. Ce dimanche, la température ressentie était de l'ordre de 5 degrés et j'ai dû remettre mes vêtements d'hiver pour faire une balade à vélo. Pour me protéger du vent, j'ai privilégié les routes forestières bordées d'herbes et de fleurs, dont voici quelques photos.




Commentaires

  1. Réponses
    1. Pas à Dijon, car nous sommes sous la pluie avec environ 5 degrés. Mais ce qui est inquiétant pour les arbres fruitiers, c'est que la météo annonce 15 jours de froid, avec des température généralement inférieures à 10 degrés. Les abeilles ne vont pas sortir. Au jardin, évidemment, inutile de rien planter.

      Supprimer
  2. Sur la troisième photo, la première des anémones sauvages, il me semble (de mon point de vue...) que tu as forcé un peu trop sur la netteté avec ton logiciel ce qui "crispe" le bord des fleurs.
    A part ça, rien à redire :-) Très belles photos, comme d'hab.
    J'étais la semaine dernière en Normandie et il y avait des forêts entières de ces anémones sauvages, par plaques magnifiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison. La fleur était déjà nette à la prise de vue, contrairement à celles de la photo suivante. Ceci dit, ces fleurs sont presque passées et leurs pétales sont abîmées, tavelées et avec des bords un peu irréguliers. C'est vraiment la fin de leur période de floraison.

      Supprimer
  3. Beaux tapis d'anémones, quand aux boutons d'or, je trouve qu'ils sont en avance cette année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceux que j'ai vu en fleur étaient au bord d'un ruisseau en pleine forêt.

      Supprimer
  4. Neige, froid, glace sur le bassin ... Les boutons d'or n'ont pas encore fait mine de sortir, et les cardamines sont toutes pâles ! Quand aux prunelliers fleuris, ils ne vont certainement pas nouer ... au grand dam des oiseaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas le verbe nouer dans le sens de produire des fruits. Dommage en tout cas s'il n'y a pas de prunelles...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes