Foret d'or et de lumière

Si les promenades dans les sous-bois sont toujours très plaisantes, à cette époque précise de l'année elles confinent à l'extase. Je suis particulièrement sensible à l'ambiance, l'atmosphère d'un lieu. La photographie ne peut en restituer qu'une sorte de projection appauvrie. Lorsque le soleil brille en automne, chaque instant passé hors de la forêt me donne l'impression de manquer une inestimable parcelle du plus fabuleux spectacle de l'univers.

Commentaires

  1. Il faut profiter de chaque instant de beau temps en ce moment car je crois que nous n'en auront plus guère cette année ? Il n'y a plus qu'à attendre les jours de froid sec !

    RépondreSupprimer
  2. Tu as de la chance, on dirait que chez toi il y a tout le temps du soleil, chez nous je dirais que si on a 1h de soleil dans la journée on se croit en été!
    J'ai lu que les coings ne mûrissaient plus une fois tombés, les miens sont tous par terre à cause du vent... ils sont donc verts et non jaunes! J'ai pourtant cuisiné les plus mûrs!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes