Un hybride d'épine noire ?

J'ai rencontré ce qui est je pense un hybride d'épine noire et de prunier, dans une zone où étaient cultivés des arbres fruitiers il y a au moins une centaine d'années et qui est redevenue sauvage.



Commentaires

  1. This is the first time I have seen a blueberry tree. I'm surprise!
    https://ahomewithcare.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  2. C'est beaucoup plus courant qu'on ne le croit habituellement. Cela peut-être deux choses à mon sens :
    - soit une forme (sous-espèce sauvage) du Prunier domestique (Prunus domestica) ;
    - soit un hybride entre celui cité ci-dessus et le Prunus spinosa que l'on nomme Prunus xfruticans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors question : y a-t-il in risque que des fruits hybrides de ce genre soient toxiques ?

      Supprimer
    2. Eh bien à ma connaissance, non, les parents ayant tous des fruits comestibles. Après, si ce n'est pas toxique, ce n'est pas forcément bon. Par exemple, les fruits ne sont pas excellents pour être dégustés tels quels en ce moment. J'avais oublié de préciser qu'on soupçonne Prunus domestica d'être d'origine hybride (P. spinosa x P. cerasifera). Autre précision : certaines prunes "quasi-sauvages" ou cultivées sont bonnes crues et vraiment pas terribles cuites.

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Prunes de moisson

La glycine et le lila

Poste de radio à galène