Entre allées et vergers

Cerisiers de Sainte Lucie et cerisiers des vergers en fleurs au même moment. Les conditions météo favorables ont prolongé la floraison des seconds. Il y a une ambiance magique dans la campagne autour de mon village. C'est le printemps dans toute sa splendeur et bientôt les lilas vont fleurir. 

Mais dans l'ombre du virus biologique se développe un virus idéologique que je ne nommerai pas. Le maire de mon village interdit au habitants d'aller se promener dans les chemins forestiers, même dans la limite de l'heure et du kilomètre réglementaire, là où les rares promeneurs pouvaient se disperser dans la nature et s'éviter facilement, plus facilement en vérité que sur les chemins et rues qui restent autorisés. 

Les mesures de restriction massive de libertés actuellement en vigueur sont nécessaires pour éviter toute nouvelle contamination et leur usage dans ce seul but est parfaitement justifié. Mais je pense que chaque citoyen doit faire preuve d'une extrême vigilance envers toute forme de détournement. 

Je considère comme raisonnable d'éviter à tout prix de se rapprocher fugitivement à moins de 3 mètres (5 mètres pour les personnes âgées) de tout autre représentant de l'espèce humaine qui ne vit pas dans notre foyer, et de multiplier cette distance par 2 pour chaque minute supplémentaire de contact visuel, d'éviter toucher tout objet été en contact avec autrui dans les jours qui précèdent, d'éviter, sauf nécessité absolue, de se rendre dans tout bâtiment où plusieurs personnes se sont rassemblées dans les heures qui précèdent. Au delà de ces critères drastiques, je pense sincèrement qu'on tombe dans l'arbitraire.







Commentaires

  1. Je suis d'accord avec le Cerisier de Sainte-Lucie et avec toi au sujet des excès de zêle depetits dictateurs locaux. Heureusement, le Conseil d'État s'est exprimé il y a peu (cela a été bien trop long de mon point de vue) contre certains excès des maires.
    Personnellement, 3 m (ou 5 m), je ne peux pas y arriver (quand je suis sur mon lieu de travail), sauf à de profondes modifications concrètement difficilement envisageables mais néanmoins jamais moins de 1,5 m. En même temps, la plupart du temps, les collègues qui ne télétarvaillent tiennent bien leurs distances.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

La glycine et le lila

Prunes de moisson