Articles

Affichage des articles du avril, 2018

Rosières au printemps

Image
J'ai enlevé quelques fils de ligne électrique à haute tension :-).

Quand le vert envahit la campagne

Image
Quelle incroyable palette de couleurs, comparée à celle de l'hiver. La campagne est merveilleuse en ce moment.







---

L'Acte II du printemps photographié avec un téléphone

Image
Si une personne se réveillait après avoir dormi pendant 100 ans et lisait le titre de ce billet, elle se demanderait  si le mot "téléphone" avait changé de sens durant son sommeil. Et de fait c'est le cas. Une fois n'est pas coutume, voici quelques clichés réalisés avec mon smartphone au cours de mes récentes balades.




---

Evolution

Image
Quelques souvenirs de l'Acte I, lorsque les branches des arbres sont encore nues et que des tapis d'anémones et de coucous des bois recouvrent le sol.

Puis l'apparition de fleurs un peu plus tardives, comme la pulmonaire et l'anémone pulsatile.

Puis la floraison des prunus les plus précoces et des épines noires.



Mais en réalité ces évènements se chevauchent. Certain pieds de pulmonaires fleurissent très tôt en mars, et beaucoup de coucous et d'anémones des bois sont encore en fleurs alors que des buissons d'épines noires sont déjà fanés.

Corydales

Image
A l'heure où j'écris ces lignes, les Corydales déjà se fanent, mais celles que je vous offre dans ce billet longtemps conserveront leur couleurs changeantes.




---

Acte II

Image
Cette année, l'acte I et l'acte II du printemps se chevauchent plus que d'habitude, en raison de conditions météo très particulières. Toutes ces photos ont été prises il y a quelques jours, presque à la même date. La cardamine et l'épine noire annoncent l'acte II, tout comme la floraison des merisiers à l'orée des bois, alors que les anémones des bois, les coucous et les corydales sont emblématiques de l'acte I.





---

Un dimanche à Saussy

Image
Je suis allé dimanche dernier près du village de Saussy, perché à plus de 500 mètres d'altitude, à une vingtaine de kilomètres de la plaine dijonnaise. Là bas, il y a  un climat différent, plus froid en hiver et au printemps, mais plus ensoleillé. Il y a aussi quelques curiosités patrimoniales et botaniques.
Mon enfance a été bercée par l'idée que cette tour était un ancien sémaphore.

J'ai donc été très surpris de découvrir qu'il n'en était rien. Il s'agit d'une ancienne éolienne construite à peu près à la même époque que la voie de chemin de fer du billet précédent et que le canal au bord duquel je me promène si souvent. Elle est malheureusement en perdition.

A quelques kilomètres, j'ai trouvé ce qui me semble bien être des anémones hépatiques blanches ! En voici une. J'en ai vu un autre spécimen, au milieu de celles ayant la couleur mauve - bleu habituelle. La photo n'est pas très artistique. Il gelait encore la nuit et le matin dans la régio…

Un endroit merveilleux

Image
Je me suis aventuré à pieds sur le parcours du vélo-rail de Champagne sur Vingeanne et j'ai été subjugué par la beauté sauvage de l’environnement végétal qui borde cette vieille voie ferrée qui a échappé à la destruction. Maintenant, je veux essayer ce parcours en (cyclo) draisine et réaliser une vidéo.





---