Rendez-vous de printemps

Si vous vivez près de Dijon, n'hésitez pas à visiter le jardin du petit lavoir de Bèze aux dates indiquées sur cette affiche illustrée par une des photos que j'y ai prises l'année dernière. Aux dates de juin, la roseraie de l'abbaye, juste à coté, est également visitable. 


Voici par ailleurs une vidéo réalisée samedi dernier. Je donne juste un lien car la visualisation est bien meilleure en la regardant directement sur Youtube.

Commentaires

  1. Ah le week-end dernier, c'était vraiment le printemps, aujourd'hui, changement de temps .........retour en arrière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le printemps est très chaotique sous nos latitudes.

      Supprimer
  2. Peut être bien que je pourrais le visiter le jardin du petit lavoir à Bèze.
    J'aime les balades en forêt.

    RépondreSupprimer
  3. Très belle cette photo, très romantique je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas beaucoup de couleurs, mais ça met en valeur le rose des roses :-).

      Supprimer
  4. Une belle vidéo.
    Je ne voudrais pas être envahissant, d'autant que je l'ai été assez comme ça aujourd'hui, mais la primevère montrée n'est pas un simple coucou, il s'agit de la Primevère élevée ou Primevère des bois ou Coucou des bois : Primula elatior (L.) Hill. Ce que l'on appelle le Coucou sans plus de précision est la Primevère officinale : Primula veris L. qui n'est jamais forestière contrairement à la première qui elle, ne pousse jamais dans les prairies et pelouses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parlais bien de coucou des bois. Je trouve plus logique d'appeler "coucou" le coucou des bois plutôt que la primevère officinale, même si tout le monde fait le contraire. C'est mon coté anticonformiste :-). J'ai vu aujourd'hui beaucoup de primevères officinales à proximité de primevères des jardins et j'ai remarqué de nombreux hybrides dans la même zone. Y a-t-il aussi des hybrides de coucous des bois et de primevères des jardins, et peu-il y avoir hybridation entre coucous des bois et primevères officinales ?

      Supprimer
    2. Ah OK, la logique est logique si on pense à l'oiseau notamment !
      Bien sûr, il existe à peu près tous les hybrides.
      La "Primevère des jardins", c'est bien la Primula vulgaris subsp. rubra à fleurs roses ? Car il y a bien sûr la primevère acaule, qui est la sous-espèce type de la même espèce. Les deux sous-espèces se croisent et à la longue, le côté "rubra" s'estompe avec des fleurs de plus en plus claires. Les "rubra", je n'en ai jamais vu loin des habitations.
      J'ai déjà vu des hybrides entre P. veris et P. vulgaris susbsp. vulgaris, entre P. veris et P. elatior, mais jamais entre P. vulgaris et P. elatior.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Prunes de moisson

Nouvelles cultures