Quand l'eau de la prairie se déverse dans le canal

Ce jour là, le débit de la Vingeanne frisait les 90 m3/s, c'est à dire un débit qui permettrait de remplir la piscine olympique de Dijon en moins de 35 secondes, alors que 52 minutes seraient nécessaires avec le débit moyen du mois d'aout.  La prairie en bas de Beaumont était inondée et le trop-plein se déversait le canal.







---

Commentaires

  1. que d'eau que d'eau...
    mais...... c'est beau!

    RépondreSupprimer
  2. Tu es arrivé juste au bon moment ! Super !

    RépondreSupprimer
  3. Tu a pris ces photos depuis le chemin de halage habituel?

    RépondreSupprimer
  4. Belle ambiance sur ces photos. C'est moins drôle pour ceux qui sont encore inondés.

    RépondreSupprimer
  5. Lumière, ciel et eau ... c'est magnifique !!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Prunes de moisson

Nouvelles cultures