Crue vicennale de la Vingeanne

On a même frôlé la crue cinquantennale à Oisilly d'après cette copie d'écran du site de la DREAL Bourgogne. Il s'agit de données en temps réel non validées, mais qui sont cohérentes avec les témoignages de quelques habitants rencontrés au bord de l'eau.

J'ai eu le temps de me rendre sur place pendant une heure avant la tombée de la nuit et de réaliser quelques photos. Je ne voulais pas manquer un tel évènement.






---

Commentaires

  1. On a même frôlé de peu (en débit instantané) la cinquantennale.
    Oui, le plus souvent ce sont les débits qui ne sont pas validés, car ce sont uniquement les niveaux d'eau qui sont mesurés (automatiquement via plusieurs techniques ou manuellement dans certains cas en période de crue) et les débits sont déduits via des courbes de tarage (correspondances hauteurs/débits), mais cela nécessite de remettre à jour régulièrement les mesures au niveau des stations (section mouillée et vitesses). Or, au fil du temps, ces mesures évoluent plus ou moins rapidement (surtout en période de crue) du fait des modifications de la géométrie du lit, de l'arrivée ou du départ de sédiments, de l'arrivée d'embâcles ou autres déchets... Et comme les stations presque toujours au niveau des ponts...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces précisions intéressantes ! Effectivement, le capteur est fixé sous le pont qui enjambe la Vingeanne à Oisilly :-).

      Supprimer
  2. Evidemment, cela fait de belles photos, mais certainement pas le bonheur des agriculteurs! La route digue est particulièrement impressionnante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, certains riverains ont été impactés, et ce n'est ni la première, ni la dernière fois. Cela fait partie des inconvénients des maisons au bord de l'eau...

      Supprimer
  3. Le ciel est à l'unisson, c'est magnifique, ; juste, je plains les gens qui en pâtissent !
    Merci de partager ces images ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très toute macompassion pour toi tes amis et les gens de ton pays

      merci de ce témoignage dont on a du mal à dire qu'il est beau
      je vous embrasse

      Supprimer
    2. Il faut rester humble face à la nature.

      Supprimer
  4. Wouahhh , impressionnant , surtout quand on connait bien l'endroit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est déjà arrivé ici que la rivière passe par dessus la route et le pont, mais peut être à l'époque n'y avait-il pas les buses qui permettent la circulation de l'eau sous la route !

      Supprimer
  5. Impressionnant ! ça ne fait pas le bonheur de ceux qui ont les pieds dans l'eau , hélas pour eux......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La maison au cognassier près du pont a échappé de justesse à l'arrivée de l'eau au rez de chaussée. Les propriétaires avaient déjà préparés les cales pour surélever les meubles.

      Supprimer
  6. Oh la la ! Je suis de tout coeur avec ceux qui subissent ces inondations.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Prunes de moisson

Nouvelles cultures