Quand la forêt accueille l'automne

Le ru blanc s'écoule paisiblement dans son lit de tuff, au milieu des arbres qui prennent lentement leurs couleurs d'automne. Dans la forêt calcaire avoisinante, on peut rencontrer le nébuleux, trésor olfactif à l'odeur inimitable.








---

Commentaires

  1. Qu' est ce qu'il est beau ce ru au milieu de la forêt , j'entend le bruissement de l'eau qui coule dans les feuillages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage il faisait déjà un peu sombre. Le soir, le soleil disparait vite derrière les montagnes.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Automne qui évolue très vite. Il faut que j'y retourne avant que les arbre soient déplumés.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Oui, de mousse et de feuilles, comme dans un conte de fées...

      Supprimer
    2. Les mousses et autres bryophytes sont elles-mêmes incrustantes. Il y a aussi dans l'eau des algues (Diatomées surtout, unicellulaires) qui contribuent également à fixer la calcite.

      Supprimer
  4. Magnifique les 2 premières , j'adore avec ces couleurs d'automne.
    Toujours aussi beaux les champignons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait encore beaucoup de vert au moment de ces prises de vue. Ça a du changer depuis...

      Supprimer
  5. Ah, le clitocybe nébuleux... mon beau-père adorait les cueillir et nous en faisait des plats énormes : il faut dire qu'ils sont assez gros et peu ramassés !
    Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est préférable de les cueillir petits, mais ils poussent si vite que c'est difficile. Chez moi aussi, ils évoquent des souvenir d'enfance, de mes parents.

      Supprimer
  6. un coin de promenade bucolique...même sans champignons...:))

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson