Surprise au milieu des fleurs

Au milieu des anémones Sylvie et autres fleurs des sous bois humides, j'ai eu la bonne surprise de rencontrer des morilles. Elles sont en avance cette année.


















---

Commentaires

  1. Réponses
    1. On n'en trouve pas tous les ans alors quand ça arrive, difficile de résister :-).

      Supprimer
  2. De bien jolies surprises, superbement photographiées... Version automnale ou version printanière, j'aime les deux. Et les anémones aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a beaucoup plus de variétés de champignons en automne, mais beaucoup moins de fleurs. Chaque saison a son charme.

      Supprimer
  3. Les morilles c'est toujours aussi moche. Toutefois les photos sont magnifiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait partie de la diversité de la nature. Sans être beau, c'est remarquable :-).

      Supprimer
  4. C'est toujours sans les chercher que je suis tombée dessus mais pas souvent.
    Je sais qu'elles sont déjà de sortie au nombre de voitures qu'il n'y a pas habituellement à l'entrée de la forêt, hors période de chasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'était pas allé photographier des fleurs dans ce coin complètement par hasard ;-).

      Supprimer
  5. Ma préférée sera la 2ème.
    Quelle chance de trouver des morilles, ça ne m'est jamais arrivé. Belles photos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais à Henriette, je connaissais ce coin à morilles mais je ne m'attendais pas à en trouver si tôt. Certaines années je n'en vois aucune.

      Supprimer
  6. Olivier, je t'imagine allongé à l'envers sur le sol en train de photographier ... bravo pour les photos que je trouve vraiment superbes ... et bravo pour tes contorsions donc ! Moi c'est plutôt la première que je préfère, équilibre et poésie s'ajoutent à la beauté. Violette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'invention des écrans orientables des appareils photos a changé la vie des amateurs de macro-photographie de fleurs et champignons qui ne sont pas trop hostiles à la visée numérique :-). Le problème numéro 1, ce sont les tiques !

      Supprimer
  7. Je trouve ces morilles magnifiques, la nature est tellement créative! Je n'avais jamais remarqué la délicatesse de ces labyrinthes d'alvéoles comme ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont de velours et sentent, il faut bien le dire, plutôt mauvais ;-).

      Supprimer
  8. La chance !!! Une belle surprise parmi les fleurs transparentes !
    C'est tout simplement très beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une chance un peu provoquée, mais la morille reste le plus imprévisible des champignons :-).

      Supprimer
  9. Magnifique, on se croirait dans un monde miniature !
    Vos photos sont sublimes ...

    RépondreSupprimer
  10. J'ai trouvé à Senlisse, lundi dernier, une morille noire, une seule et unique... et toujours au même endroit depuis des décennies.
    Bernard P.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures