Une route de plaine

J'ai été saisi par cette scène près de Genlis alors que je me rendais au vide-greniers de Pluvault le 16 octobre dernier. Je garde le souvenir de ces quelques minutes qui valaient bien à elles seules le déplacement. D'ailleurs je n'ai chiné ce jour là que quelques vielles ligne de pêche...



---

Commentaires

  1. Réponses
    1. Même les voitures, de loin, apportent un petit plus, je trouve, alors que je ne suis pourtant pas fanatique de voitures :-).

      Supprimer
  2. J'aime cette atmosphère, même si je frissonne dans le brouillard aujourd'hui, moi aussi!
    Bon weekend!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, si j'ose dire, que le brouillard fait baisser la température de plusieurs degrés. Ces jours ci en Bourgogne il y en a le matin mais les après midis sont ensoleillés. L'idéal :-).

      Supprimer
  3. une journée où vous n'êtes pas rentrée bredouille... belle pêche !

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. C'est ce que je me suis dit en voyant ça, et il y avait juste un petit parking pour s'arrêter :-).

      Supprimer
  5. Ambiance cotonneuse mais glaciale.
    C'est ce que j'ai tous les matins en ce moment en allant sortir le chien et j'aime ça car je ne rencontre personne ou quelques rares joggeurs passionnés.
    Ce que j'aime sur ces photos , c'est le brouillard que l'on voit en transparence se déposer sur le sol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a plusieurs sortes de brouillard. Celui-ci laisse place au soleil l'après midi. C'est mon préféré :-).

      Supprimer
  6. Manquent plus que les petits fantômes et autres sorcières d'halloween !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils étaient à Beire le Chatel, non loin de chez moi, dimanche dernier. Mais ils ont disparu cette semaine, pour ne pas choquer, j'imagine, les habitants du village ayant une autre conception de la Toussaint...

      Supprimer
  7. J'adore ces ambiances brumeuses.
    Je trouve que les autos sont bien petites par rapport aux arbres sur la 1ère et la dernière. Disproportionnées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ma foi vrai. Ces arbres doivent être très grands.

      Supprimer
  8. Sur la deuxième, on dirait des arbres géants, avançant à la queue leu leu sur des échasses, vers un but qu'eux seuls connaissent, profitant de la brume matinale pour ne pas trop se faire repérer, la tête camouflée dans leur feuillage tel un bonnet... j'aime bien :-)

    RépondreSupprimer
  9. alignés et enveloppés.... une douceur... magique...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson