Dans les hautes herbes

Au bord des chemins et des routes, dans les prés, dans les pelouses calcaires, les herbes sont particulièrement hautes cette année, mais elles n'en recèlent pas moins une grande richesse végétale.


Commentaires

  1. après les pluie les herbes (et chardons) s'en donnent à cœur joie...il y a aussi un vie d'insectes peu désirables à chaque retours du jardin chasse aux tiques et "tartinage" de pommade sur les cloques diverses (je suis allergique à tout ce qui pique !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les tiques sont vraiment un fléau cette année. Je me suis fait encore piquer deux fois hier :-\.

      Supprimer
  2. hé oui , les foins se couchent et les paysans doivent guetter avec impatience une fenêtre météo pour les faucher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair qu'une dizaine de jours de temps sec ferait plaisir à beaucoup de monde.

      Supprimer
  3. coup de coeur tout particulier pour la première...et la dernière
    toujours cette merveilleuse palette de verts

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, elle manque un peu de contraste, mais l'ambiance qui s'en dégage est très sympa :-).

      Supprimer
  4. Les acacias sont en fin de floraison et je n'ai pas eu le temps d'en faire des beignets.
    J'aime bien les 3 premières.
    Le muscari à toupet est très élégant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais tenté les beignets d'acacia. J'aime aussi beaucoup les muscaris à toupet.

      Supprimer
  5. Oui moi aussi j'aime la seconde qui me fait pensée à une morille extraterrestre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'on a pas l'odeur... car cette orchidée sent très mauvais, d'où son nom :-).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures