Trésors du printemps

Récupérer dans la nature de savoureuses denrées occupe une place importante dans ma culture familiale. Dès le mois de février, mes parents allaient dans les prés cueillir des pissenlits et des chicorées amères, puis un peu plus tard c'étaient les mousserons de la Saint-Georges et les asperges sauvages qui garnissaient la table de la cuisine le dimanche soir, suivis par bien d'autres récoltes au fil des saisons. Cette année, les mousserons sont en avance et les morilles noires sont au rendez-vous après deux ans d'absence pour cause de sécheresse.








Commentaires

  1. Réponses
    1. Je n'aime pas les mousserons mais à cet égard dans ma famille je fais figure d'exception.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Pour l'essentiel, ce n'est pas moi qui les ai trouvés 😉.

      Supprimer
  3. magnifique récolte...et photos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tous les ans que je peux faire une telle photo 😀.

      Supprimer
  4. Belle récolte, il y a même les herbes pour les cuisiner !!!!!!Ha Ha!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parait que le lamier pourpre est comestible, alors pourquoi pas :-).

      Supprimer
  5. Ta récolte est superbe et me fait bien envie et tes photos superbes .
    Un très beau cadeau printanier .
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La récolte de mon frère ;-). Il est plus doué que moi pour trouver les champignons.

      Supprimer
  6. Culture familiale... Bon ben ça doit être l'éloignement géographique qui fait que je suis nulle en recotles dans la nature !!!!

    RépondreSupprimer
  7. Quelles cueillettes mes amis !!! Bravo !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout un privilège de pouvoir accéder à une telle ressource. Ce n'est possible que dans des régions où la densité de population est faible...

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Oui, j'ai sorti pour l'occasion ma jolie petite corbeille en osier 😀.

      Supprimer
  9. Une bien belle cueillette... qui fait "grave" envie !!!

    Biseeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  10. Superbe récolte, quelle chance ! il faut connaître les endroits, sinon on peut faire des km sans en trouver un seul !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson