Pêches de vigne

Ces petites pêches ont un goût fabuleux. Elles se récoltent à l'époque des vendanges, et les arbres qui les produisent étaient d'ailleurs généralement plantés au milieu des vignes à une époque où leur entretien n'était pas mécanisé. Le seul problème est qu'elles murissent toutes en même temps. J'en ai donc transformé une partie en une succulente compote.


Commentaires

  1. Miam! J'en ai mangé hier au boulot. Par contre la peau j'aime pas trop c'est dommage car c'est là qu'il y a le plus de vitamines!!!

    RépondreSupprimer
  2. Ce sont bien sûr mes préférées et les photos sont particulièrement appétissantes. Les petites poires sauvages , un peu moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les poires, c'est pour la déco. Bien qu'une certaine madame S. en aie fait une tarte l'an dernier.

      Supprimer
  3. La 1ère photo sera ma préférée. Miam, ça fait envie, j'en salive !
    On m'en avait donné, j'en ai fait quelques unes au sirop, car comme tu dis, elles murissent toutes en même temps, donc s'abiment aussi toutes en même temps.
    Avec une boule de glace vanille macadamia + chantilly, excellent dessert !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En bocal, ça doit très bien rendre en photo aussi :-).

      Supprimer
  4. Manque plus que les scoubidous...
    Beaucoup d'anciennes variétés ont été éradiquées par le remembrement dans les années 50/60.
    Mais ces fruitiers subsistent malgré tout grâce à leur résistance aux maladies.Et 100% bio en plus.:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elles repoussent du noyau sans nécessiter de greffe.

      Supprimer
  5. hier mon homme a acheté des pêches de vignes sanguines

    RépondreSupprimer
  6. des photos adorables! mise en scene délicieuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui ne sont plus que souvenirs, car la saison des pêches est finie.

      Supprimer
  7. Pêches, poires abricots
    y'en a une y'en a une
    Pêches, poires, abricots
    y'en une de trop
    Qui s'appelle Marie-Margot !
    Ritournelle de mon enfance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez moi c'était plus orienté légume : Mon père avait un champs de pois, ben dibidu gob gobida bidu; mon père avait un champs de pois gobida gobidu ben ben dibidu gob gobida bidu...

      Supprimer
  8. Pen.......dibidu
    je ne connaissais pas cette ritournelle.
    Dans le Morvan c'était : buvons un coup ma serpette est perdue mais le manche......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben... dibidu :-). Cette chanson à base de serpette, que je ne connaissais pas, est super compliqués !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Variété anciennes de pommes