Un soir de fin d'automne au bord de l'eau


Certains soirs, la brume s'installe sur le canal et les paysages familiers sont transfigurés. C'est un immense privilège que de pouvoir faire une petite promenade lorsqu'un tel phénomène se produit. Un privilège à la portée des gens qui habitent près d'un plan d'eau ou qui s'y trouvent par hasard au bon moment. J'ai vu cette scène depuis ma voiture, alors que je rentrais chez moi. Je me suis arrêté pour prendre une photo.


Et à ce moment là,  un vol de corbeau a traversé le champ de mon appareil et mon cœur de photographe a bondit dans ma poitrine...


Puis je suis allé marcher sur le chemin de halage et un cavalier est apparu dans le brouillard. Et mon cœur de photographe a bondi une nouvelle fois dans ma poitrine. J'ai d'abord cru qu'il s'agissait de Ufa Gun, une mule de ma connaissance qui pratique l'équitation. Il faudra que je vous la montre un jour. Elle est magnifique, avec sa crinière en brosse et ses grandes oreilles. Mais cette fois-ci, il s'agissait d'un fier cheval blanc, du genre qui snobe les photographes. Mais qu'importe, cette silhouette centauresque m'a permis de réaliser une prise de vue qui sont de celles que je suis bien content de réussir de temps à autre.

Commentaires

  1. le cavalier, la brume, la composition ..bref...c'est parfait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les corbeaux :-). Ce n'est pas tous les soirs comme ça, même dans la vallée de la Vingeanne :-).

      Supprimer
  2. les reflets; les oiseaux, la brume et cette "apparition"... que du bonheur !
    Attention au cœur quand même .
    bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même moi dangereux que le vol libre, même s'il y a des émotions ;-).

      Supprimer
  3. Pour une fois que tu ne critiques pas les équidés au grand coeur... Pour ta gouverne les chevaux blancs sont très très rares, en vrai ton cheval blanc est gris sauf que malheureusement pour eux les chevaux gris ne le restent pas longtemps, leur poil se dépigmente au fur à mesure des années et ce de façon rapide et irréversible. Je ne sais plus pour quelles raisons d'ailleurs.
    Sinon les photos, juste magnifiques!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, évidemment j'avais omis de dire que je surnomme affectueusement "Madame Scapin" cette mule très sympathique ;-). Le poil des chevaux gris devient-il jaune après avoir été blanc, comme c'est parfois le cas pour les hommes ?

      Supprimer
    2. En tout cas. Les chevaux gris ont une fâcheuse tendance à virer au jaune en période hivernale... Merci la boue ! Il faudra attendre les beaux jours pour retrouver un peu de blancheur : j'en connais quelque chose !

      Supprimer
  4. Très poétique et ce vol d'oiseaux juste au bon moment, un cavalier qui sort de la brume....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça commence à faire longtemps que je n'ai pas vu de scènes aussi intéressantes lors de mes promenades dans la grisaille qui s'est installée dans le dijonnais...

      Supprimer
  5. ces photos sont de pures merveilles Olivier, beau samedi à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de visiter mon petit coin de plaine depuis vos montages enneigées :-).

      Supprimer
  6. La beauté de ces trois photos va crescendo !!! Des merveilles hivernales !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hivernales, c'est le mot. Dommage que les belles journées soient si rares en hiver près des chez moi. Mais c'est une raison de plus pour en profiter quand j'en ai l'occasion.

      Supprimer
  7. Magnifiques ces paysages de brume avec un ciel à peine rosé, j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rose des soirs d'hiver quand il a fait beau pendant la journée. Ce n'était vraiment pas le cas aujourd'hui...

      Supprimer
  8. Comme quoi les temps grisâtres peuvent réserver d'agréables surprises : magie des brumes matinale, et vive le "stop photo" !

    Biseeeeeeeeees de C hristineeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce jour là, le temps n'était pas grisâtre, mais on peut toujours avoir effectivement des surprise par temps gris :-).

      Supprimer
  9. La 2 la 3 sont la preuve que par tous temps la vie continue même ci le temps est gris !
    J'aime encore plus la 3 c'est féerique...
    Quand je fais des photos ce que je préfère par dessus tout c'est quand le ♥ sursaute d'un coup cela fait encore plus de bien à ta sortie, on se sent privilégié d'avoir vécu un truc magique... Mais pas plus de trois sursauts dans la journée, c'est recommandé ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait il faisait beau. C’est en ce moment qu'il fait gris, sauf deux heures de ciel variable en fin d'après midi. C'était la première fois depuis plusieurs jours que je voyais du bleu dans le ciel.

      Supprimer
  10. Une série poétique et une belle façon de terminer sa journée.
    J'habite non loin de la rivière Ognon. Hélas, Ces dernières semaines nous nagions bien souvent dans la purée de pois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pêchais souvent dans l'Ognon quand j’étais plus jeune. On y prenait surtout des poissons chats, mais dans la bonne humeur :-).

      Supprimer
  11. Bonjour, tout d'abord, bravo pour votree travail !! Je suis tombée sous le charme de votre deuxième photo. J'aurais aimé l'utiliser à des fins personnelles mais en modifiant le vol de corbeau (retouche photo). Comme votre licence ne permet pas la modification, je me permets de vous demander à tout hasard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est à des fins personnelles, vous pouvez retoucher :-).

      Supprimer
    2. Merci à vous ! Et bonne continuation :-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson