L'été de la Saint Luc

C'est une saison qui n'existe pas. Elle s'est produite pour la première fois cette année. En plein mois d'octobre, une semaine de chaleur et de soleil où l'on voyait des familles se promener à vélo en tenues légères à une époque où d'habitude on commence à mettre des blousons par dessus les pullovers. Et c'est précisément ce moment qu'ont choisi les premières amanites tues-mouches pour faire leur apparition. Je les ai rencontrées au cœur d'une forêt où il régnait une ambiance extraordinaire car des milliers de pigeons ramiers étaient posés dans les arbres et s'envolaient au bruit de mes pas. Je voyais leurs ombres se projeter dans le feuillage des arbres encore verts. Je n'avais jamais assisté à une telle halte migratoire, même si mais c'est bien à la Saint Luc que ces oiseaux sont habituellement de passage dans ma région.


Commentaires

  1. waouuuh eh bien Olivier, tu nous en mis plein les yeux ce matin ! Tu as très bien en valeur ces champignons que j'affectionne (pas pour les hallucinations !)
    Quel beauté ces petits pois blancs sur ce chapeau très rouge, la petite boule rouge, la collerette qui apparait à maturité, le chapeau qui grandit en passant par l'orange, ils sont magnifique, souvent il y a des cèpes pas loin...
    Le chaud et la pluie c'est tip top pour la croissance des champignons, il y en a plein en ce moment, il faut juste trouver le bon moment
    J'imagine déjà les prochaines photos !
    Bonnes promenades cette fois ci entre les gouttes :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes paupières sont lourdes. Tu vas dormir. Les cèpes ne poussent pas près des amanites tue-mouches. Les cèpes poussent dans le désert de Gobi. Je vais compter jusqu'à trois et tu vas te réveiller. 1. 2. 3. ;-).

      Supprimer
    2. les cèpes poussent au milieu des conifères et des feuillus tout comme les tue mouche, enfin chez moi, bien sûr ils ne sont pas collés l'un à l'autre mais dans un rayon proche...
      Maintenant les steppes dans le désert de Gobi je peux les visualiser très bien en fermant les yeux ;-)
      Demain je me réveillerai et cela ira mieux !

      Supprimer
    3. Oui, tout à fait, les cèpes poussent souvent près des amanites. Je blaguais autour du thème de ne pas dire où poussent les cèpes :-).

      Supprimer
    4. J'avais bien compris ton jeu de mot ! Maintenant pour les cèpes il y a encore des critères bien plus important pour les trouver, mais j'ai pas vendu la mèche !
      Tes coins à champignons ne peuvent même pas être reconnu par des Bourguignons vu que tu n'as pas de plan large sur tes photos, donc aucun risque pour toi ;-))

      Supprimer
  2. Surréaliste.
    Images de bandes dessinées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est rare dans la nature et c’est pourquoi j'essaie d'être au rendez-vous chaque année.

      Supprimer
  3. Elles sont toutes impressionnantes ces photos, mais la dernière l'est particulièrement.
    J'aime beaucoup cette sensation d'avoir la possibilité de les toucher. Les couleurs sont intenses.

    Je me demande si l'on peut trouver ce type de champignon au Québec

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre variété locale est moins spectaculaire mais tout de même intéressante :-).

      Supprimer
  4. Chouette, des superbes petits champignons au sucre !
    ;-)
    La bûche de Noël ne doit pas être très loin.
    Très belle série.
    J'aime beaucoup la dernière...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La dernière est la seule où j'ai vraiment triché en rajoutant du flou en bas.

      Supprimer
  5. Ah, je les attendais ces superbes amanites. J'aurai quand même une préférence pour la 2ème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma préférée est la première, d'autant que son flou et ses couleurs sont naturelles, simplement "amplifiées" par l'appareil en raison de la faible lumière.

      Supprimer
  6. La forêt enchantée... avec un cadeau empoisonné, oui, mais si tentant!
    Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est dingue, c'est que ce rouge vient bien de la terre, finalement. La même remarque vaut pour les fleurs. Cette chimie de la nature est fantastique.

      Supprimer
  7. Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
    As-tu rencontré aussi le petit chaperon rouge ?
    C'est à quoi me fait penser tes photos, si belles, du jour !!!
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de chevillettes, pas de bobinette :-).

      Supprimer
  8. Chouettes petites amanites tue-mouche... bien rouges, et très pimpantes ! Mais ne t'en approche pas trop, ça peut jouer des tours !

    Biseeeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure toi, je n'ai pas envie de découvrir ce que signifient les mots neurotoxique et psychodysleptique :-).

      Supprimer
  9. Magnifiques photos. J'ai cru voir, sur la dernière une belle oronge, ponctuée de crème fouettée !
    Habituellement je rencontre ces champignons en forêt de Chaux. Mais cette année, pas de balade en forêt avec ma cheville cassée. Cela me manque terriblement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est là où on réalise la chance d'avoir des articulations en état de marche.

      Supprimer
  10. Manque plus que les Schtroumphes (pas bien sûre de l'orthographe) et le panorama ser complèt... Si tu veux la prochaine fois qu'on se voit je t'en fournis une figurine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas de Shtroumfs, mais j'ai fait des photos avec un soldat de plomb et un autre jouet obtenu dans un vide-grenier. A voir dans un prochain article du blog :-).

      Supprimer
  11. Schtroumfs je crois que c'est ça!!!!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes