Patisseries


Les prunes madeleines sont idéales pour réaliser des pâtisseries, et en particulier tartes et gâteaux.


Il faut commencer par ouvrir les prunes pour en retirer les noyaux et se débarrasser des occasionnels fruits véreux. Mes prunes proviennent d'arbres qui n'ont jamais été traités.


Ensuite il faut faire revenir les fruits dans une poêle avec un peu de sucre. De préférence, utilisez du sucre complet non raffiné.


Bien sûr, il faut préparer une pâte maison avec de la farine, du beurre, un peu de sucre, de l'eau et une pincée de sel.


Cette pâte n'a rien à voir avec celle qui est vendue en supermarché !


La pâte doit être cuite séparément. Les fruits légèrement caramélisés ne seront ajoutés qu'en fin de cuisson.


Le résultat est une tarte savoureuse.


La suite est basés sur la recette classique du gâteau au yaourt, en ajoutant à la pâte les prunes caramélisées de la même manière que pour la tarte.


Après une demi-heure de cuisson à 180°, on obtient un gâteau onctueux et délicieux qui n'aura rien perdu de son goût pour le petit-déjeuner du lendemain.

Avec les prunes restantes, je propose de faire une compote plutôt que de la confiture. Une bonne poignée de sucre complet pour un kilo de fruits, et une demi-heure de cuisson. Elle se conserve quelques jours au réfrigérateur et peut également se congeler, mais son goût est tellement intense qu'elle sera vite mangée...


Un dernier tableau pour vous donner envie de vous mettre au fourneau :-).

Commentaires

  1. Réussite totale tant sur la photographie que sur la pâtisserie...
    Un régal complet pour tous les sens en éveil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Activité idéale par temps pluvieux, sauf bien sûr pour les calories ;-).

      Supprimer
  2. Maintenant que tu nous a bien fait envie , on ne demande qu'à y goûter.
    Les prunes "brillantes" sont particulièrement alléchantes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles ont une couleur chaude qui, en effet, met en appétit :-).

      Supprimer
  3. Je retiens l'idée du gâteau yaourt aux prunes (je le fais généralement à la noix de coco ou au citron).
    Et je vois aussi que tes tartes ont un beau "trottoir" : il va falloir que je m'améliore dans ce domaine !
    Tien j'en reprendrais bien une petite part !

    Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces tartes ont une pâte épaisse. Les tranches se tiennent toutes seules et une assiette n'est pas nécessaire pour les manger. La contre-partie est la richesse en calories...

      Supprimer
  4. je ferme les yeux car je prends des kilos rien qu'en dévorant des yeux ce magnifique billet !
    bel été
    (j'ai des prunes vertes dans le jardin mais elles n'ont aucun goût cette année ? je ne traite pas les arbres - ni le reste- aucune tomate tous les pieds ravagés par le mildiou et juste le temps d'arracher les pommes de terre !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur mes pieds de tomates, je mets de la bouillie Bordelaise, autorisée en agriculture biologique. Mais uniquement avant l'apparition des premiers fruits. Quand on ne traite pas ou peu, il faut accepter le risque de maladie...

      Supprimer
  5. Tout est beau les photos, les gâteaux, la compote et les tartes ! manque juste l'odeur !
    La gnôle aurait pu parfumer la pâte du gâteau mais pas pour la boire évidement ! Cela aurait ramener le goût de la prune une idée parmi temps d'autres, mais faut t' il avoir un bouilleur de cru dans ses connaissances !
    La dégustation a du être apprécié :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une sorte de phobie de l'alcool (atypique pour un Bourguignon) et je n'en mets jamais dans mes pâtisseries. Mais il n'y en a pas eu besoin, effectivement, pour que ces réalisation aient un certain succès ;-).

      Supprimer
  6. Ne me dis pas que tu as mangé seul ces jolies tartes et gâteaux!
    Aurais je raté cela?

    j'espère que tu as fait après beaucoup beaucoup de vélo! oh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai donné une partie mais j'avoue ne pas avoir pensé à toi. Tu as économisé 60 km de vélo ;-).

      Supprimer
  7. Avec ces photos, tu tenterais une adepte du salé! Appétissant à souhait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas oublié la pincée de sel dans la pâte à tarte et dans la pâte à gâteau :-).

      Supprimer
  8. Tu nous chatouilles les papilles avec ces bons gâteaux, surtout que là où je suis en ce moment, je ne peux faire ni tartes, ni confiture, mais je me régale quand même des produits de la région de Noirmoutier : fraises, melon, tomates, pommes de terre et autres légumes de saison directement du producteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se régaler de produit locaux est toujours un plaisir :-).

      Supprimer
  9. Miam!!!! Je bave d'envie devant mon ordinateur!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il doit bien y avoir un fruit local, chez toi, qui puisse être utilisé de la même manière :-).

      Supprimer
  10. Miam!!!!!!
    La prochaine fois que je viens en été à la maison de campagne je serais heureuse de goûter à tes tartes!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais plus souvent des gâteaux, gaufres et crêpes, mais en s'y mettant à plusieurs on doit pouvoir faire quelques fournées de tartes maison... de campagne :-).

      Supprimer
  11. bravo ces billets sur les prunes c'est superbe.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour je confirme les pâtes maison ne sont pas comparables avec cette du marché
    j'aime voir scintiller les confitures dans les pots
    bonne journée
    alixe

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures