Rosier pimprenelle et églantier

Des noms charmants pour ces roses toute simples qui peuplent les prairies calcaires de ma région. Sur une des photos, on distingue la silhouette d'un sportif qui court sur le chemin par lequel je suis arrivé. Concentré sur son effort, il semble être dans un autre monde.

Commentaires

  1. je n'avais pas vu le sportif au premier regard !
    "poète prend ton luth et me donne un baiser
    le printemps naît ce soir ..." Musset dans ses Nuits de Mai célèbre l'églantier

    RépondreSupprimer
  2. Oh que ces photos sont belles et délicates ! Les deux dernières sont mes préférées ;)
    Moi non plus je n'avais pas vu le sportif ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve les deux premières un peu sombres.

      Supprimer
  3. Celui qui court c'est Nicolas, le copain de Pimprenelle ?
    Le marchand de sable aura fort à faire pour endormir cette belle nature pleine de vie... Joli!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est que je ne connais pas Nicolas et Pimprenelle. Ah, attendez... Le marchand de sable.... Ah mais si ! Bien sûr je me rappelle maintenant, la télé en noir et blanc, le soir, quand j'étais enfant...

      Supprimer
  4. AAAAaaah, tes photos sont toujours si jolies....inimitables !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le plus beau compliment qu'on puisse me faire :-).

      Supprimer
  5. Ce pourrait être le titre d'une fable: la rose et le coureur... dont la morale aurait à voir la fatuité de ne voir la nature que comme un terrain de jeu fait pour l'humain!
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  6. bonjour olivier , elle est longue à venir ce matin..la 4 merci! bonne week end!
    jorge

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Variété anciennes de pommes