Nature insolite

Une orobanche, plante parasite sans chlorophylle, et des chenilles processionnaires en quête d'un pin à coloniser. Deux rencontres inhabituelles faites lors d'une promenade près de chez moi.
Merci à Samuel Bouche de m'avoir fait remarquer mon erreur : la première photo montre une orchidée nommée Néottie nid d'oiseau, et c'est la première fois que j'en rencontre une dans le dijonnais.

Commentaires

  1. La première photographie me fait penser à une orchidée sauvage : la néottie nid d'oiseau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison ! Je ne m'attendais pas à trouver cette orchidée que je ne connaissais pas, mais c'est est bien une. C'est encore plus insolite que je ne pensais :-).

      Supprimer
  2. bonjour monsieur, la deuxième me plait et m'amuse, très chouette!
    elle me fait rappeler un film que j'ai adore microcosmos
    jorge r.r

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au début je les ai prises pour un serpent :-).

      Supprimer
  3. D'où la chanson la chenille pour faire la fête.
    Elle est très belle cette photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas évident avec la faible profondeur de champ, mais le sol n'était pas beau...

      Supprimer
  4. J'ai une sainte horreur des chenilles processionnaires. Mais l'an dernier j'ai trouvé une orobranche dans une forêt du Jura au-dessus de Saint-Claude et j'étais très fière de ma découverte. Je ne savais pas qu'il y en avait dans le Dijonnais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a, c'est sûr, notamment l'orobanche alba ou orobanche du thym, par exemple dans la pelouse calcaire au bord du chemin qui relie Fontaine les Dijon à Ahuy et passe sur la LINO. Dans cette "garrigue", il y a du serpolet sauvage et sa parasite, l'orobanche alba. Pas fleurie en ce moment. Mais sur ce billet, j'ai fait un erreur. Il s'agit d'une orchidée que j'aurais jamais pensé trouver dans le dijonnais !

      Supprimer
    2. L'orobanche n'est pas une orchidée ?

      Supprimer
  5. Même si la photo est magnifique je n'aime pas ces chenilles ...et encore moins quand elles prennent l'allure d'un serpent !

    RépondreSupprimer
  6. je trouve qu'elles sont plutôt mimi ces chenilles, j'y vois rien de répugnant en revanche oui un serpent c'est plutôt repoussant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai encore jamais photographié de serpent :-).

      Supprimer
  7. Joli nom pour cette Orchidée que je ne connais pas !
    Ah les Chenilles processionnaires, elles ont investi les Pins du Jardin, mais je n'ai jamais assisté à leur procession ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je vais essayer de retenir ce nom :-).

      Supprimer
  8. Deux belles photos! En voyant la première, je me suis dite: en mauvaise forme, bien malingre... Mais comme toi, je ne connaissais pas cette orchidée. Jolie découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle était manifestement en tout début de floraison.

      Supprimer
  9. Moi aussi , je n'aime pas ces chenilles, gare aux chiens qui s'y frotte !!!!
    A la queue leu leu... Bien vu, à ras de terre !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins, elle ne se déplaçaient pas vite, contrairement aux papillons :-).

      Supprimer
  10. J'ai déjà entendu parler de cette orchidée, mais je n'en ai jamais trouvé.
    La 2ème photo m'a donné des frissons ! Elle est pourtant surprenante et bien réussie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quatre jeunes collégiens d'une de mes classes qui voulaient en ramener pour les élever chez eux ont été arrêté trois jours après les avoir touché : la peau et les poumons n'aiment pas ces petites bêtes-là !

      Supprimer
  11. Cette seconde photo est superbe! Quelle surprise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien fait de ne pas les toucher d'après certains des commentaires...

      Supprimer
  12. Je pense que tu peux aussi rayer "parasite" . Tu ne l'avais pas remarquée mais elle est fréquente dans les sous-bois du dijonnais et d'ailleurs.
    Quant aux chenilles elles s'en vont chercher un endroit ou s'enfouir. La nymphose collective se fait au sol. Nous avions assisté à cette cérémonie dans le Mercantour. Mes enfants (des ados à l'époque) les avaient titillées du bout d'un bâton.... 1/2 h plus tard, dans la voiture d'énormes boutons sont apparus. Le retour s'est fait dans les plaintes et les lamentations.
    etour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces précisions et cette anecdote qui me fera redoubler de prudence lorsque je reverrai de telles chenilles. Il m'est arrivé de manipuler des plantes urticantes par photosensibilisation et j'en eu des cloques douloureuses pendants plusieurs semaines...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Variété anciennes de pommes