Primevère officinale

Au milieu des corydales, dans le fouillis végétal de l'herbe qui pousse, s'élèvent les primevères officinales.


Commentaires

  1. La une et la trois superbe ! avec une préférence pour la 3 !
    Voilà ce je craignais est arrivé ce matin à 400 m les champs sont tous blancs pas à cause des fleurs des arbres qui tombent mais là neige arrive avec un train de retard... Pff ont commençaient à s'habituer au beau soleil, aux oiseaux qui chantent, aux insectes qui papillonnent dans tous les sens etc.
    A midi sur la table il y aura de la soupe de légumes (°!*)
    Bonne journée à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, de la neige en cette saison c'est pas rigolo, mais le printemps est une saison chaotique...

      Supprimer
  2. En regardant les 1ères, je pense à des aquarelles !
    La 3ème me plait bien aussi pour ses couleurs complémentaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a un coté pictural qui m'a séduit à la prise de vue.

      Supprimer
  3. Olivier, est-ce bientôt la saison des morilles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en ce moment mais il faisait trop sec pour qu'elles poussent. Je ne sais pas si la pluie de ces derniers jour va suffire pour déclencher la pousse, mais j'espère :-).

      Supprimer
  4. Très joli tableaux. Je reconnais bien là les primevères de mon enfance qui ,elles, ont gardé leur parfum.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, nous sommes dans un pré avec l'herbe qui commence à pousser :-).

      Supprimer
  5. Mon cœur balance entre la première et la dernière !!!
    La première comme une toile de peintre qui préfère le flou à la pleine lumière et l'autre comme un magnificat chanté par la primevère au-dessus de ses consœurs bleues !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La dernière est plus conventionnelle, la première plutôt audacieuse :-).

      Supprimer
  6. Magnifiques photos ... Les deux premières ressemblent à des peintures ;)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'effet de l'herbe qui, noyée dans le flou, évoque des coups de pinceaux.

      Supprimer
  7. Les photographies sont MAGNIFIQUES avec de jolis arrières-plans qui mettent les fleurs en valeur dans des écrins colorés, fondus en aquarelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est le genre de style qui ne laisse pas indifférent, on aime ou on aime pas. La chance joue beaucoup dans ce genre de prises de vues. Je n'ai pas regardé le pré en me disant que ça allait donner ce résultat, mais je l'ai découvert en essayant différents cadrages à travers les herbes :-).

      Supprimer
  8. Réussir à être un impressionniste de talent avec un appareil photographique!... Bravo, vraiment! C'est magnifique!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson