Zone humide



Les zones humides sont de toute première importance pour la préservation de la biodiversité. Elles sont malheureusement plutôt rares dans ma région. Cette dérivation artificielle est régulièrement entretenue. Elle est située juste à coté d'un champ cultivé et la concentration d'engrais, mais aussi de pesticides, doit y être élevée. Toutefois, on y trouve des poissons, ce qui est tout de même rassurant.

Commentaires

  1. Pour une région où il pleut autant, c'est bizarre qu'il y ait si peu de zones humides! Peut être que vos sols sont hyper perméables????
    Sinon pour revenir à ton post d'hier, ici les colchiques sont apparues dans les prés... C'est la fin de l'été!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va falloir que j'aille à la recherche des colchiques :-). Concernant les zones humide, il y a par contre beaucoup de zones boueuses près de Dijon...

      Supprimer
  2. La biodiversité se cultive aussi dans les terres pleins en ville et de plus en plus.
    Question humidité , en ce moment , on est gâté depuis 4 jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour moi en ce qui concerne l'humidité. Il va y avoir bientôt des champignons :-).

      Supprimer
  3. Il n'y a pas d'iris, c'est étrange... ou ce n'est plus la saison?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les iris fleurissent au mois de mai dans ma région. Sur ces photo, les fleurs violettes sont des salicaires et les blanches des reines des prés.

      Supprimer
  4. Ma commune vient justement de les recenser. Habitant au bord de l'Arguenon (que tu connais bien), nous ne manquons pas de zones humides qui apportent malheureusement aussi des hôtes indésirables comme les ragondins. Ils font des ravages incroyables le long des berges.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez moi il y a des ragondins en grand nombre, mais il y a beaucoup d'autres espèces exogènes a plus fort impact sur l'environnement. Dans l'eau, on peut citer les poissons chats et les silures, mais surtout d'énormes écrevisses originaires du continent américain, très envahissantes et en concurrence alimentaire avec les poissons. Pendant ce temps, les cormorans, arrivés il y a un peu plus de 10 ans par leurs propres moyens, déciment certaines espèces de poissons...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson