Colchiques



Enfin ! J'ai bien failli les manquer cette année car les prés où j'en vois des centaines d'habitude sont restés inondés très longtemps au printemps et du coup les colchiques n'y ont pas fleuri, ou en tout cas pas encore. Je suis allé chercher celles-ci sur des talus non inondables et elles étaient déjà en fin de floraison.

Commentaires

  1. "Le pré est vénéneux mais joli en automne
    les vaches y paissant lentement s'empoisonnent..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Je suis heureux que vous ayez fait un petit tour par mon blog :-). J'ignore si les colchiques sont vraiment dangereuses pour les vaches car quand je fais une recherche sur Google avec les mots vaches et colchiques, j'obtiens toujours comme résultat des pages qui parlent d'Appolinaire ;-).

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci de votre visite. J'espère que vous reviendrez :-).

      Supprimer
  3. Bonjour,

    Elles sont magnifiques, je rêve de rencontrer ces fleurs mais je ne les ai jamais aperçues. Tu les as trouvées près de chez toi?
    La seconde est splendide .
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en ai jamais vu près de chez moi. Celles que je connais poussent au bord de la Vingeanne, le plus souvent dans des prés inondables.

      Supprimer
    2. La deuxième est aussi ma préférée. J'ai dû attendre de pouvoir désactiver l'amélioration automatique de Blogger car le résultat était catastrophique.

      Supprimer
  4. Les colchiques


    Le pré est vénéneux mais joli en automne
    Les vaches y paissant
    Lentement s'empoisonnent
    Le colchique couleur de cerne et de lilas
    Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-la
    Violatres comme leur cerne et comme cet automne
    Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne

    Les enfants de l'école viennent avec fracas
    Vêtus de hoquetons et jouant de l'harmonica
    Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères
    Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières
    Qui battent comme les fleurs battent au vent dément

    Le gardien du troupeau chante tout doucement
    Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent
    Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l'automne

    Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le poème au complet, que je ne connaissais pas avant le commentaire d'Anne.

      Supprimer
  5. me revoilà ☺
    J'adore cette série ! les deux premières sont extras, la der est une belle compo géométrique.
    C'est doux et voluptueux, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La dernière fait apparaitre la complémentarité des couleurs de l'herbe et des colchiques. C'est peut être ça qui rend cette fleur d'automne discrètement attachante :-).

      Supprimer
  6. c'est bien la fin de l'été,
    tjs aussi jolies ces fleurs si fluettes.
    bonne fin de semaine, @ bientôt haude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un été qui se termine en beauté, avec aussi beaucoup de fruits et de légumes, à venir sur ce blog :-).

      Supprimer
  7. Je ne me rappelle même pas avoir déjà vu cette fleur...
    La dernière photo est très belle, le contraste des couleurs est saisissant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle complète la deuxième qui donne le contexte.

      Supprimer
  8. C'est délicat, transparent, et je les attends chaque année... mais rien encore par chez moi! Bravo pour ces prises qui rendent si bien hommage à cette fleur populaire et raffinée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai beaucoup moins vu cette année, en tout cas pour l'instant. La nature nous réserve souvent des surprises.

      Supprimer
  9. Je rêve avec la deuxième photo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai coupé l'herbe autour avec des ciseaux pour obtenir ce résultat...

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Poison en effet, mais la colchicine est aussi utilisée comme médicament dans certains cas.

      Supprimer
  11. Réponses
    1. J'aime bien cette petite chanson. Je ne peux m'empêcher de la fredonner en cette saison.

      Supprimer
  12. Ah voilà les colchiques qui nous annoncent la fin de l'été, j'aime beaucoup la 2ème photo. Je ne pourrai plus mettre de photo de colchiques sur mon blog après avoir vu les tiennes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De temps en temps je réussis une photo mieux que les autres ;-).

      Supprimer
  13. Bravo Olivier, les 2 premières photos - mes préférées - sont tout en finesse comme tu sais si bien faire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'étais plus jeune, je recherchais les contrastes, mais maintenant au contraire j'affectionne une certaine douceur.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes