La primevère et le coucou

La première photo représente un coucou des bois, avec ses pétales jaune pâle. La deuxième montre une primevère officinale, dont les fleurs ont une teinte plus vive. Cette primevère s'installe dans les endroits ensoleillés alors que le coucou préfère l'ombre.


Commentaires

  1. 'les clefs du ciel' c'est le nom populaire en autriche.. beau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas ce nom très poétique.

      Supprimer
  2. L'une comme l'autre, elles sont superbes, merci pour le partage !
    Bonne journée
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère le jaune plus soutenu de la deuxième.

      Supprimer
  3. Hum hum... Finalement le climat de la Côte d'Or n'est pas si hostile que ça...
    Il faudra que je voie si chez moi ce sont des primevères ou des coucous alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut arpenter et trouver de petit coins protégés et bien exposé. Il sont loin d'être tous fleuris.

      Supprimer
  4. Oups...
    J'ignorais cette subtile différence..;
    Merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas spécialiste, donc je ne garantis pas l'identification, mais il y a bien deux variétés.

      Supprimer
  5. Et en plus se sont des fleurs très sucrées pour les abeilles. Lorsqu'on était enfants , on s'amusait à sucer le sucre des pétales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc riche en nectar, qui sert de base pour la fabrication du miel. Mais les abeilles restent coincées dans leurs ruches par ce temps...

      Supprimer
  6. J'avais bien remarqué ces différences de couleur mais je ne pensais pas qu'il y en avait de 2 sortes. Ici, elles s'ouvrent à peine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En quelques jours, leur nombre a augmenté nettement chez moi.

      Supprimer
  7. Merci professeur, tes photos sont saisissantes et me donnent envie de m'étendre dans les sous-bois... mais, il pleut ;( Heureusement que l'on peut admirer la nature chez toi!
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ne serait-ce que s'assoir dans l'herbe par une douce journée ensoleillée, observer les abeilles et les papillons, au milieu des fleurs... Dans quelques semaines, peut être ?

      Supprimer
  8. Un pastelliste ne ferait pas mieux que pour cette deuxième.
    Superbe de douceur et nuances fondues !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je serais bien incapable de le faire en peinture :-).

      Supprimer
  9. Vos photos sont magnifiques ! Le jaune de la deuxième, du soleil tombé dans le pré; et le flou et la finesse des herbes, un régal pour les yeux! Merci pour ce partage.
    je serais vraiment curieuse de savoir quel appareil et quel objectif vous avez utilisés pour ces deux photos ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'utilise un reflex plein format alpha 99 et un objectif Sony Macro 100mm f/2.8. On dit que le matériel ne fait pas la photo, mais je ne saurais pas faire ça avec un compact ;-). Naguère, je n'aurais jamais pensé à utiliser une focale aussi longue pour la macro, jusqu'à ce que je découvre les rendus sur d'autres blogs. Depuis, je suis accroc au 100mm pour la macro :-).

      Supprimer
    2. Merci pour votre réponse.
      Jusqu'à présent, pour prendre des photos rapprochées avec mon NEX 7, j'utilisais l'objectif macro SEL- f/3.5 Même si le résultat n'est pas franchement mauvais (images nettes et lumineuses, y a pas à dire), je ne suis pas parfaitement satisfaite de mes photos côté flou. Vais peut-être essayer avec le téléobjectif SEL 18-200; en utilisant pour la macro la plage 100-200, j'arriverai peut-être à avoir une profondeur de champ plus réduite et du coup un arrière-plan moins présent, plus fondu et des flous plus artistiques, ce que je recherche. Vous dirai si ça marche ...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures