Engrais organique

Beaucoup de gens sont rebutés par ce genre de spectacle, mais je trouve ça très beau, surtout dans le givre fumant d'un froid matin d'hiver.


Commentaires

  1. Rien de plus chaud... qu'un tas de fumier bien fumant !!!

    Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  2. Amusant! Le spectacle en vaut bien l'odeur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça ne sent pas si mauvais, comme ça, en pleine nature :-).

      Supprimer
  3. La chimie naturelle est elle plus sale que la chimie industrielle ?
    Joli gros plan après le cheval des lointains…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cheval qui participe peut être à la production...

      Supprimer
  4. Dans un précédent jardin de campagne, j'ai fait l'expérience de la "couche chaude" avec du fumier justement. Ca chauffe vraiment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une méthode de culture géniale qui utilise de manière optimale l'énergie organique.

      Supprimer
  5. Des souvenirs me reviennent. Nous étions enfants et nous creusions les fumiers de la ferme d'à côté avec avidité à l'aide d'une bêche, avec nos mains, pour extraire des vers destinés à prendre des poissons. Nous avions inconsciemment en tête le cycle naturel vie/mort nourriture/déjection un cycle dans lequel nous nous inscrivions. Notre monde aseptisé virtuel tend à nier le réel et à nous exclure du cycle naturel comme si nous étions des dieux. Mais l'air et l'eau nous rappelleront bientôt à la réalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On cherchaient encore des vers dans le fumier il n'y a pas si longtemps, avant de céder à la mondialisation en achetant des vers en boite chez le marchand. Il faut dire qu'ils sont tellement gros...

      Supprimer
  6. Le tas de fumier a toujours fait partie des paysages de mon enfance.Mais ils étaient carrés et bien construits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les ai toujours vu en vrac, comme celui là :-).

      Supprimer
  7. J'aimerais bien avoir un bon tas de fumier bien fumant dans le jardin , remarque mon voisin aux chevaux m'en avait donné il y a 3/4 ans mais il n'a jamais fumé comme sur tes photos et comme je ne l'ai pas arrosé l'été , ni retourné il a séché.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au jardin, c'est l'idéal. Mais aux champs, il attire les sangliers !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson