Les corbeaux

Ce sont des oiseaux très intelligents. Ma mère en avait apprivoisé un qui était capable de voler les clés de la maison et d'en négocier la restitution contre sa nourriture préférée, de la viande. Il avait malheureusement un penchant pour les vêtements étendus sur les cordes à linge du voisinage, spécialement, parait-il, lorsqu'il y avait de la dentelle. Il n'avait pas la cote dans le quartier et un jour, il a mystérieusement disparu... comme d'ailleurs le chat sauvage d’Europe (felis silvestris silvestris) et la pie qui avaient également été recueillis par ma mère. Tout cela date d'avant ma naissance, à l'époque où ma mère est arrivée avec ses parents dans le village où je vis actuellement, en provenance de la maison forestière où ils résidaient auparavant. Je crois que les aventures de cette branche de la famille mériteraient bien un livre. Dans ma région, les corbeaux vivent en groupes sédentaires de plusieurs centaines d'individus. Ils sont la hantise des agriculteurs au moment des plantations de maïs, pois ou tournesol.



Commentaires

  1. Hihi, ta maman meriterait un livre, en effet !
    Ici, les corbeaux pullulent, et font plein de betises....on est force de mettre les poubelles sous grillage.

    Bisous, et MERCI pour tes photos, toujours si belles et interessantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être que toutes les mamans méritent un livre ;-).

      Supprimer
  2. Ils me sont familiers, mais pas en si grand nombre! Un couple est présent dans les grands chênes pas très loin, et a chaque année 3 à 4 petits. Ils viennent s'approvisionner dans mon jeune chêne pour faire leur nid, et ensuite les petits essaient de le coloniser. Heureusement, les arbres sont trop proches et les parents les chassent de leur territoire privé. Sinon, je crains que les mésanges et autres petits oiseaux ne quittent le jardin. Mais j'y suis attachée à ces corbeaux que je suis depuis plus de 20 ans et leur manège est intéressant à observer. Même trapèze avec les pies qui viennent boire à mon minuscule bassin!
    Intéressantes ces histoires de ta maman et de ses animaux! Tu devrais nous en faire des billets, cela semble hors du commun. J'aime beaucoup la première photo. Ces rassemblements, "un vol de corbeau sur la plaine", me "rappellent" toujours le haut moyen-âge.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est de circonstances pour ces photos prises juste à coté du château fortifié de Rosières.

      Supprimer
  3. C'est curieux... j'ai fait carrément la même photo que celle d'en bas il y a quelques années : un ciel rempli de corbeaux en vol. J'ai failli la choisir pour mon "image de la semaine" ce matin, juste avant de regarder votre blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IL y a beaucoup de ressemblance entre nos régions, et notamment bien sûr la présence de vignes, bien que je vive à quelques dizaines de kilomètres de celles-ci.

      Supprimer
  4. je croyais qu'il ne restait que des corneilles et que les corbeaux avaient disparu
    chez nous ce sont les goélands qui attaquent les poubelles
    bonne journée
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On les appelle corbeaux (ou crâs) dans ma région, mais j'ignore à quelle espèce précise ils appartiennent. Nous n'avons pas de goélands, mais de plus en plus de cormorans qui deviennent envahissants à proximité de certains plan d'eau.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. J'en ai toujours vu beaucoup, surtout le soir car ils se rassemblent pour la nuit. Il y en a aussi en ville.

      Supprimer
  6. Je ne pense pas en avoir déjà vu autant !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais pas si vous etes fluent en anglais Olivier, mais ce reportage est de l'Universite de Washington a Seattle.
    http://video.pbs.org/video/1621910826
    Peut-etre qu'un jour vous pourrez ecrire un livre sur la vie de vos parents et grands parents? En attendant, votre blog nous donne un clin d'oeil de votre
    votre belle région.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis assez bien l'anglais mais j'ai toujours des problèmes à le comprendre à l'oral, ce qui est un handicap. D'ailleurs, ma résolution pour 2013 est de faire des progrès en compréhension orale. Mais dans le cas présent, je comprends parfaitement la phrase : The requested video is not available. We appologize for the incovenience ;-). Pourtant, le lien aboutit bien à une vidéo appelée "A Murder of Crows", mais elle n'est pas disponible...

      Supprimer
  8. Si ta maman a vécu dans une maison forestière, elle doit en avoir des choses à raconter !
    Dans un village en bordure de forêt de Chaux les anciens nous racontaient des faits qui semblaient d'un autre temps mais qui n'étaient pas si éloignées en fin de compte.
    Les corbeaux essaient parfois de s'installer dans les grands arbres. Je les fais fuir pour qu'ils n'attirent pas les copains : les passereaux ne fréquenteraient plus le jardin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux dire les autres passereaux, car le corbeau en est un :-).

      Supprimer
  9. Le pays doit être bien ravitaillé !!!!!!
    J'aime beaucoup la dernière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravitaillé par les corbeaux ? Mais non voyons ;-).

      Supprimer
  10. Chez moi aussi on dit "ravitaillé par les corbeaux" pour un coin particulièrement isolé.
    Jolie explosion de corbeaux, on a l'impression qu'ils partent dans tous les sens, presque une image animée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a déjà près de 70 dans la troisième photos. Oui, j'aime bien cette expression, ravitaillé par les corbeaux :-).

      Supprimer
  11. Ta mère, ses frères et sœurs ainsi que leurs enfants, de quoi faire un roman en plusieurs tomes, sans compter que tu ne pourras pas faire sans leurs aïeux, tu t'y mets quand? Il y a encore tellement d'elements de la saga que j'ignore!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi beaucoup d'éléments que j'ignore...

      Supprimer
  12. Quand ils s'abattent sur un champ fraîchement semé, j'imagine comme ils doivent se régaler....... Récemment on m'a dit " quand les corbeaux volent sur le dos , c'est pour ne pas voir la misère en bas "! Personnellement , je n'ai jamais vu de corbeaux voler sur le dos !
    Tellement il y en avait dans ma ville l'année dernière que des tireurs étaient chargés de les tuer , ils se trouvaient sur des peupliers à proximité de la piscine, ils en ont remplis plusieurs sacs poubelles, mais ils se sont vite renouvelés ces bestioles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande ce qu'ils mangent en hiver, surtout cette année où il n'y a pas eu de glands, noix, pommes... Il y en a souvent dans les champs, peut être à la recherche de vers de terre, mais il n'y a plus de vers de terre dans les champs...

      Supprimer
  13. j'aime bien les corbeaux, ils sont intelligents et ne méritent leur mauvaise réputation, il y avaient de nombreux nids près de chez moi mais depuis la grande tempête de 99 ils ont été perturbés et sont beaucoup moins nombreux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il aimes les arbres très hauts. A Dijon, il y en a qui nichent dans de très vieux marronniers.

      Supprimer
  14. Amusante l'anecdote des corbeaux approvoisés! En fait, c'est vrai que ce sont des oiseaux très intelligents. Ce sont des oiseaux qui se rapprochent beaucoup de l'humain, quant à leur langage et à leur capacité de créer des outils de travail et de les utiliser. Un monde bien fascinant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il cassent les noix en les faisant tomber sur une surface dure, comme une route. J'ignore si c'est instinctif ou par apprentissage.

      Supprimer
    2. Je ne sais pas non plus. Il y a un livre que je veux lire depuis longtemps, Corbeaux de Candace Savage. Je pense qu'elle en parle.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson