Articles

Affichage des articles du décembre, 2012

Tableaux en noir et blanc

Image
Je suis retourné près des peupliers aux boules de gui que je vous avais montré il y a quelques jours et j'ai réalisé ces nouvelles photos sous un angle différent. En arrière plan, le château de Rosières, et à gauche sur la première photo, deux cygnes en plein  vol.


Graphismes de crue

Image
J'emprunte cette petite route pour me rendre à l’endroit où la Vingeanne se jette dans la Saône. Comme cette dernière est, contrairement à la Vingeanne, une rivière domaniale, on peut librement se promener sur ses rives. Sauf que le jour où j'ai pris ces photos, les dites rives étaient recouvertes d'eau et inaccessibles. 


Les animaux et la crue

Image
Un vaste sujet que je suis loin de couvrir de manière exhaustive ;-). J'ai simplement rencontré ce héron posé au bord du canal cerné par les prés inondés et ce cheval qui ne risque pas de manquer d'eau. Rassurez-vous, il est alimenté en foin par ses propriétaires et dispose d'une petite cabane pour se protéger de la pluie.


Arbres des zones humides

Image
Les peupliers et les aulnes aiment les milieux humides. On en trouve beaucoup au bord de la Vingeanne. Les peupliers sont presque toujours cultivés, plantés en lignes et a intervalles réguliers. La présence de gui en grande quantité sur leurs branches indique que les grives draines les affectionnent particulièrement. Les aulnes poussent par eux-mêmes de manière aléatoire. On les reconnais facilement, en cette saison, à la couleur pourpre de leurs chatons.




Ambiances de crue

Image
La crue apporte de la diversité, avec parfois des ambiances sombres sur fond de ciel gris et d'autres fois les reflets roses d'un soir d'hiver sur la prairie inondée. C'est tout l'intérêt de vivre ou de se rendre régulièrement au bord d'une rivière.


Crue

Image
Une grande partie de la France est actuellement soumise à une influence océanique, avec pour conséquence des températures douces et beaucoup de pluie. La Vingeanne est sortie de son lit pour inonder les prairies, comme de coutume à cette période de l'année. Nous avons tout juste atteint le niveau de la crue biennale. Rien d'exceptionnel, mais de quoi transformer complètement les paysages. Dommage, la durée d'ensoleillement est réduite à quelques heures par semaine.


Parures naturelles

Image
Ces photos ont été prises lors des dernières chutes de neige. Je ne les avais pas publiées parce que d’autres étaient déjà programmées et qu'ensuite le redoux s'est installé durablement, avec son lot de pluie et de boue. Mais aujourd'hui, c'est Noël, alors pourquoi ne pas se permettre une petite fantaisie :-).


Joyeux Noël

Image
Nous voici à la fin de l'année. Je n'ai pas vu le temps passer. Je vous souhaite un joyeux noël et vous propose quelques photos gourmandes avec une note sucrée. C'était l'occasion de mettre en scène quelques une de mes coupes en verre et le plat à gâteau en cristal que j'ai trouvé récemment sur un célèbre site de vente aux enchères.



Feuilles de ronces

Image
Pour employer un euphémisme, il n'y a pas de soleil tous les jours dans le dijonnais, ces derniers temps. Pour autant, je prends quand même plaisir à parcourir à vélo les petites routes de campagne. Quelques feuilles de ronces peuvent alors constituer une motivation suffisante pour un arrêt photographique. Il est entendu que le résultat ne restera pas dans les annales, mais j'aime ces petites scènes d'hiver sans prétention.


Dans la forêt au début de l'hiver

Image
Au moment de la transition entre l'automne et l'hiver, la forêt reste accueillante. Elle nous abrite du vent glacé qui balaye la plaine et nous invite à de longues marches dans les allées bordées de chênes ancestraux.

Paillettes

Image
Quelques brins d'herbes avec en arrière plan des feuilles mortes qui sont restées accrochées à leurs blanches, un peu de soleil, il n'en faut pas plus pour créer une ambiance de paillettes et de lumière.

Retour en plein air

Image
Après les photos d'intérieur des derniers jours, je vous propose quelques images prises en pleine campagne. En hiver, les paysages sont plus monotones mais on peut toujours trouver quelques scènes intéressantes.

Fruits et légumes de saison

Image
Les nèfles se récoltent tardivement, après les premières gelées, et se consomment blets. Franchement, je n'en apprécie pas le goût. Sauf en cas de très fort gel, les carottes peuvent se laisser en terre au jardin, comme je le disais hier.  Quand au potiron, il se récolte en octobre ou novembre et se conserve dans un endroit frais et sec. Il fût un temps où il n'y avait ni conserves, ni congélateurs et où la connaissance des techniques de préservation des légumes en hiver était une question de survie. Au passage, les carottes ont été cultivées dans un champ situé près de mon village.  De vrais légumes de jardin dont les fanes ont été mangées par un lièvre ou un chevreuil. Le potiron provient aussi de ce champ. Il a été épargné par les sangliers qui avaient préférés s'attaquer aux asperges...


Soupe aux légumes d'hiver

Image
Après cette visite du manoir fortifié de Rosières qui nous a plongé dans le moyen-âge, que diriez-vous d'une bonne soupe de légumes de saison ? Comme base, j'ai utilisé des carottes et des topinambours de ma production personnelle. Ces légumes se conservent très simplement en hiver. On les laisse en terre et on les arrache au moment de les consommer. Cette année, je n'avais pas planté de potimarron et j'ai dû m'en procurer un dans le commerce. La soupe a été complétée avec des châtaignes coupées en morceaux et des lardons. Je me suis régalé.

Rosières, le chemin de ronde

Image
C'est l'endroit du château que je trouve le plus attachant, mais la géométrie des lieux rend très difficile toute approche photographique. Il s'agit d'un passage très étroit situé à l'intérieur du mâchicoulis qui ceint la partie supérieure du donjon principal. Une pure merveille. Avec le matériel dont je disposais et le temps limité que me laissait la course inexorable du soleil, je me suis concentré sur les charpentes des petites tours situées aux angles du chemin de ronde. Il faudra que je revienne dans cet endroit et que je prenne le temps d'expérimenter d'autres prises de vue.


Rosières, l'escalier en colimaçon

Image
Cet escalier en pierre, combien de personnes l'ont-elles foulées  aux cours des siècles ? Il dessert presque toutes les pièces du château et permet d'accéder à la charpente de la toiture principale.


Rosières, quelques pièces à vivre

Image
Ces photos ont été prises dans différentes pièces du château. En haut et à droite, je crois que c'est l'endroit où vous prendrez votre petit déjeuner si vous venez passer une nuit (au plus) au château. En haut à gauche et en bas, c'est la pièce principale d'un appartement situé à l'intérieur du château et qui est proposé à la location. Au milieu, c'est un coin de la grande pièce centrale dans laquelle je n'ai pas osé faire plus de photos parce que j'avais peur de m'être égaré dans une partie privée. Toutes ces pièces sont maintenues par un chauffage au sol à une température très confortable.


Rosières, le vestibule

Image
Je ne vous propose pas une visite complète de château, simplement parce que je n'ai pas réussi à tout photographier d'une manière qui me donne satisfaction. Les photographies d'intérieur en lumière naturelle sont très délicates à réaliser. Pour un résultat plus probant, il faudrait que je m'équipe d'un pied et que j'aie recours à une technique dite HDR (comme High Dynamic Range) pour venir à bout des très forts contrastes entre les fenêtres et les coins sombres des pièces du château. De plus, certaines pièces, comme ce vestibule par lequel commence la visite, sont étroites et hautes. J'ai redressé comme j'ai pu les images mais je suis moins expérimenté dans ce domaine que dans le post-traitement des photographies de fleurs et de paysages.


Visite au château de Rosières

Image
Au cours des prochains jours, je vous propose d'entrer dans le château de Rosières, situé sur la route entre Saint-Seine sur Vingeanne et Attricourt. Le château peut être visité toute l'année pour une somme modique. Il est aussi possible d'y séjourner.


Et puis ce fut l'apogée

Image
La journée avait été riche en émotions : promenade matinale dans la neige et sous le soleil, suivie d'un après-midi dans la vallée de la Vingeanne au cours duquel j'ai pris les photographies publiées hier et avant-hier. Lorsque la lumière a commencé à décliner, j'ai quitté la forêt pour retourner dans la plaine où j'ai rencontré Agnès, une voisine qui faisait du vélo par un froid glacial. Je l'ai accompagnée pendant quelques kilomètres et puis nous nous sommes séparés. Elle est rentrée par la route la plus directe tandis que, mieux équipé pour affronter le froid, j'ai choisi l'itinéraire qui longe le canal.

C'est à ce moment que la lumière a commencé à changer. La brume grise qui s'élevait des champs enneigés est devenue blanche, puis les nuages, à l'horizon, ont pris une couleur orange. Pendant quelques minutes jubilatoires, il y a eu le soleil, la brume, la neige et l'eau. Il se produit parfois des choses étonnantes dans la morne plaine b…