Un tas de bois

A la campagne, beaucoup de gens se chauffent avec du bois provenant des forêts locales. Certains le coupent eux mêmes dans des parcelles appelées affouages qui sont allouées par les mairies. D'autres l'achètent à des exploitants ou des revendeurs. Parfois, un tas de bois est laissé pendant une année ou plus au bord d'un chemin. Il devient alors une ressource inestimable pour les insectes et les rongeurs.



Commentaires

  1. Ces bois qui ont de l'âge devraient très bien brûler, sans trop encrassé la cheminée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a l'air encore sain, ni pourri ni dévoré des vers, il doit être encore pouvoir fournir beaucoup de chaleur :-).

      Supprimer
  2. En voilà un beau HLM à hérissons !

    Biseeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je suppose qu'ils n'habitent qu'au rez de chaussée ;-).

      Supprimer
  3. C'est aussi une mine pour le photographe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a des choses à faire avec les tas de bois :-).

      Supprimer
  4. A Los Angeles, nous ne sommes pas autorises a bruler du bois certains jours a cause de la pollution que le bois cree. Je n'y avais jamais pense, mais apparemment c'est
    mauvais pour les poumons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après une petite recherche sur le WEB, il semble en effet que la combustion du bois soit loin d'être inoffensive. Évidemment, le problème n'est pas le même dans un hameau de 20 habitants perdu dans la campagne et dans une zone urbaine de plus de 18 millions d'habitants...

      Supprimer
  5. Très belles photos qui me rendent comme d'habitude un peu nostalgique. Ici j'ai une cheminée... mais elle est à gas, je clique un bouton et hop, elle s'allume, pas besoin d'aller chercher du bois (heureusement parce qu'avec les températures qu'on a ici, je ne suis pas sûre que je sortirais pour ça).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez moi pas de cheminée, mais dans la maison de campagne de mon frère il y en a une et quand ont y va en hiver on fait une bonne flambée et on fait griller du lard, ou du bœuf, et parfois des châtaignes.

      Supprimer
  6. ... et les couleuvres qui viennent y faire leur mue !
    Ce sont les foyers ouverts qui sont les plus polluants. Je ne vois d'ailleurs pas comment l'on pourrait stocker des dizaines de stères en ville pour se chauffer au bois (?)
    Nous chauffons notre (grande) maison au bois. Nous avons choisi une énergie renouvelable plutôt qu'une énergie fossile : avec le bois peu d'émission de CO² contrairement aux énergies fossiles.
    Les émissions de particules fines seront pratiquement nulles si on opte pour un appareil respectant certaines normes (label Flamme Verte). En outre un conduit d'évacuation des fumées parfaitement entretenu, réduira l'émission des particules.
    Quelque soit le mode de chauffage, il n'y a pas de solution parfaite...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes