Le passage des Ebihens



Par une très chaude journée, je suis allé me promener sur le sable, à marée basse, entre la pointe de Saint-Jacut et l'ile des Ebihens. Je me suis retrouvé dans un univers de sable et de rochers qui évoque un désert, mais avec des moules et quelques flaques d'eau de mer.





Commentaires

  1. Au moins, à cette altitude, on ne risque pas le mal des montagnes !

    Biseeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, mais j'ai vite le vertige en allant au sommet des falaises qui bordent la mer, même à quelques pas de ce témoins.

      Supprimer
  2. oh les Ebihens c 'est mon but de promenade tout l 'hiver les éclairages sont tout le temps sublimes? j'ai vraiment e la chance d'habiter là
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ce doit être génial de pouvoir y aller au fil des saisons...

      Supprimer
  3. Amusante la dernière photo !
    J'aime la compo avec les algues et
    l'éclairage de la 2 est superbe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime bien aussi la dernière photo. J'étais passé de nombreuses fois devant ce témoin d'altitude sans le remarquer.

      Supprimer
  4. Amusant l'altitude... Chez moi, c'est un peu plus haut, pour atteindre les 11 mètres, il faut descendre dans la vallée du Rhône et creuser un trou de 500 mètre de profondeur environs...
    Thierry.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On trouve ce genre de témoins un peu partout. Il y en avait un à quelques mètres de chez moi. Il s'agit de bornes NGF pour "Nivellement Général de la France".

      Supprimer
  5. J'aime la photo d'algues, et les rochers lavés et relavés... ça sent bon l'iode, ce billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a parfois des trous d'eau avec des crevettes, des oursins, des anémones, mais je n'avais pas beaucoup de temps pour les chercher.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Moi aussi, l'estran dévoile toute sa richesse !

      Supprimer
  7. Toutes ces moules .....peut-on les ramasser pour la consommation ?
    J'aime bien la photo avec les algues ainsi que la dernière, intéressante cette photo, voilà bien un détail qui doit passer inaperçu pour beaucoup.
    La 2ème photo m'évoque un coin de désert quelque part, mais je ne saurais dire où !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, sauf dans certaines zones pour des raisons sanitaires. Mais il n'y a pas beaucoup à manger dedans. Et puis c'est bien d'acheter la production des artisans locaux qui se farcissent déjà les touristes tout l'été :-).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson