Chicorée amère

S'il n'y avait pas les bords de routes (à moyenne et forte circulation) pour lui permettre de se reproduire, je crois que cette plante aurait disparu du département. Lorsque j'étais enfant, mes parents en ramassaient pourtant dans les prés, en même temps que les pissenlits, pour en faire des salades.





Commentaires

  1. Beaucoup d'amertume pour cette belle aux yeux bleus. C'est vrai qu'elle est intimement liée aux marches, poussant à la lisière du chemin, ou de la route...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une fleur du matin. Dans ma région, elle fane avant de début de l'après-midi.

      Supprimer
  2. L'une de mes fleurs préférées. J'adore ce bleu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est particulier, ce bleu des fleurs de chicorées. On le retrouve lorsque les chicorées du jardin, y compris les endives, fleurissent.

      Supprimer
  3. *** Bienheureux sommes nous que la Chicorée amère n'ait pas disparue !!! En salade ! hum !!!! et "en photo" le résultat est fort beau à regarder !!!!!

    MERCI OLIVIER !!!! quand je viens chez toi j'ai l'impression que c'est simple et paisible ... une certaine quiétude ! j'aime beaucoup !!!! BISES de Thaïlande ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  4. J'aime particulièrement les 2 premières où l'on peut voir tous les détails de la fleur, la transparence des pétales et ce bleu est bien rendu.

    RépondreSupprimer
  5. Chicorée amère, une expression utilisée couramment par un certain Aldo lorsque j'étais petite mais je ne me rappelle plus bien le contexte, seulement quand je lis le mot j'entends sa voix si caractéristique le prononcer!
    L'adresse de mon blog (car je suis en train de l'actualiser): pokmonsfamily.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  6. *** Je viens te souhaiter un bon jour férié de l'Assomption !!!! GROS BISOUS à toi Olivier ! :o) ***

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson