Fraises des bois


Une touche de rouge aux bords des chemins forestiers.



Commentaires

  1. Rien que de les voir ça me fait saliver, magnifique, on a envie de les croquer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, celles-ci sont vraiment toutes petites. Une fraise dans la gueule d'un loup, ou plutôt d'un renard, d'où le risque d'attraper, en les consommant, un parasite du foie très dangereux.

      Supprimer
  2. J'aime les trois puisque j'aime les fraises des bois, mais j'ai une préférence pour la première. Quel est ton matériel photo? Je me rappelle avoir vu un de tes commentaires à ce sujet mais je ne sais plus où :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis équipé en matériel Sony par ce que cette marque produit des appareils optimisés pour la visée électronique, notamment avec écran orientable. J'ai un alpha 77 avec un objectif macro 105mm f/2.8 et un télé-zoom 70-300mm f/5.6 de bonne qualité. Pour les photographies en grand angle et focales dites "standards", j'ai un NEX-7 avec un zoom 18-55, mais sur lequel je mets parfois aussi un 18-200 f/6.3.

      Supprimer
    2. Merci de toutes ces précisions Olivier et bon dimanche :)

      Supprimer
  3. Sluuuuuurp!!!
    J'en ferais bien une bonne crème glacée!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, car la congélation ne détruit pas les œufs du ténia du renard. Fais en plutôt une tarte.

      Supprimer
    2. On cuit les fruits avant des les incorporer à la préparation, alors je peux???

      Supprimer
  4. Magnifique, évidemment! Je comprends mieux le piqué de tes images en connaissant ton matériel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout grâce à la mise au point manuelle très précise de mon objectif 105mm macro. Bien sûr, il y a une légère accentuation après recadrage, mais ça ne donne un bon résultat que si l'original est net.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes