Mousserons de la saint Georges

Quelques spécimens de ma modeste récolte.
La pluie abondante a favorisé la fructification d'un des champignons les plus réputés des gastronomes, le mousseron de la saint Georges. Cette année est propice à la découverte de nouvelles champignonnières. J'en ai trouvé une petite tout à l'heure en me promenant près de chez moi. Mon frère en a trouvé une grande il y a quelques jours.

La récolte de mon frère.

Commentaires

  1. Vous avez partagé vos récoltes bien sur! Bon appétit à tous les deux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne cuisine pas beaucoup et je ne consomme les champignons qu'avec parcimonie, souvent dans des plats cuisinés par mon frère ;-).

      Supprimer
  2. Ca me donne faim alors qu'il est 10 heures du soir, c'est malin ;) J'adoooooooooore les champignons et je rêve d'en manger des frais, comme ça... avec un peu d'ail et de persil... aaahhhh...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait partie des petits plaisirs de la vie à la campagne. Moi, j'aime les sentir et les voir, simplement, mais je trouve que ceux de couleur blanche (mousserons, tricholomes, nébuleux...) sont très forts. Je préfère les noirs, morilles et trompettes.

      Supprimer
  3. C'est donc ça le mousseron de la saint georges ,j'en ai entendu parlé pour la première fois ce W-E.
    Regarde bien la photo du panier de champignons,tu longe l'anse du regard et à un moment donné , à droite ,vers l'autre bord du panier ,il y a un champignon qu'on pourrait prendre pour un escargot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, toi qui es originaire de Haute Saône, tu ne connaissais pas ces mousserons de printemps. On les trouve souvent des les prés où ils font des "ronds de sorcières".

      Supprimer
  4. Quelle belle récolte, je ne connais pas ces champignons.Miam, miam ,j'adore les champignons, j'en ai mangé ce soir avec des pâtes mais c'étaient des champignons de Paris,( qui viennent de Hollande..........) frais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, toi non plus tu ne les connais pas. Pourtant il y en a dans la vallée de la Saône.

      Supprimer
  5. Le cousin il a le nez pour trouver les champignons!!!
    Faudrait que je vienne en stage en Côte d'or pour apprendre à trouver les champignons!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les bois, il faut le suivre. Pas question de s'arrêter pour faire une photo ou alors on se retrouve perdu, comme l'année dernière dans la forêt de Francheville :-).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Variété anciennes de pommes