Les morilles en couleurs plus naturelles

Je reprends ici les photos de l'article précédent avec une autre interprétation obtenue avec la fonction "correction colorimétrique automatique" de Photoshop Element 8, sauf la première qui a fait l'objet d'une correction manuelle. En photographie, la "bonne couleur" est un Graal inaccessible. D'ailleurs, on perçoit différemment les couleurs le soir, lorsque notre œil à ajusté sa "balance des blancs" à l'éclairage artificiel, et en pleine journée quand la lumière naturelle, plus froide, entre par les fenêtres. Hier soir, les photos de l'article précédent me plaisaient, alors ce que matin je les trouvaient "trop rouges".



Commentaires

  1. L'effet est meilleur sur les morilles blondes, c'est vrai. Mais pour la photo du milieu, je la trouve nettement moins appétissante ! Quant à la première photo, si la différence est importante, le rendu est tout aussi satisfaisant sur la première ...

    RépondreSupprimer
  2. Trop pressée, je complète : sur la première version ! Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avais bien compris que tu faisais référence à la première version. Beaucoup de gens ne sont pas gênés par des couleurs très chaudes. Ayant vu ces morilles "de visu", je trouve que sur cette série, leur couleur est plus proche de l'original :-).

      Supprimer
  3. Peu importe pour moi la perfection des couleurs, que je t'envie cette belle récolte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, il y en a un fond de panier, peut être 400 grammes. C'est vrai que c'est largement suffisant pour régaler quelques personnes :-).

      Supprimer
  4. Depuis que j'essaye de prendre quelques cours de photographie, je m'intéresse de plus en plus aux photos des blogs. Rouges ou blondes, elles sont magnifiques et dans l'assiette encore plus certainement.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ma région, les occasions sont plutôt rares de les photographier, et des les manger, alors j'ai essayé de m'appliquer :-).

      Supprimer
  5. Peu d'importance pour les couleurs, je les apprécierais bien dans mon assiette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, toutes fraiches (mais bien cuites), avec une persillade:-).

      Supprimer
  6. La gestion des couleurs est un casse-tête permanent le problème est qu'il existe beaucoup de paramètres à prendre en compte.
    Pour la première cela est très équilibré, j'ai regardé celle d'avant et je me demande s'il ne faudrait diminuer la dominante bleue dans les hautes ou moyennes couleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, d'autant que la perception des couleurs dépend de la lumière ambiante, y compris lorsqu'on regarde un écran, par comparaison avec l'ambiance lumineuse du lieu où on se trouve. Rien que la densité est aussi un problème. Une photo qui apparait sombre sur fond blanc semble parfois juste équilibrée sur fond noir. Certains photographes travaillent sur écran dans une pièce aux fenêtres occultées, sous éclairage artificiel constant.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes