Le temps des pervenches

Il y a trois semaines, lorsque les premières fleurs de pervenches sont apparues, il était difficile d'en avoir trois en même temps dans le champs de l'objectif. Actuellement, dans les zones bien exposées, la couleur bleue l'emporte sur le vert des nouvelles feuilles.

Commentaires

  1. Un vrai tapis ! J'en vois très peu dans ma région, et bien dispersées ... alors là, je craque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage que ce soit à 1 mètre du bord d'une route départementale. Le vrombissement des voitures ne s’entend pas sur pas photo ;-).

      Supprimer
  2. Ravissantes et beaucoup plus naturelles que celles de mon jardin à feuillage panaché.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, je préfère les pervenches sauvages à celles des jardins. Il y en a (aussi) au bord d'un sentier près de chez mois. Depuis l'enfance, je les admire chaque année. Je me revois en train d'en cueillir un bouquet il y a tout juste 40 ans, et elles sont toujours là.

      Supprimer
  3. Ont-elles un pouvoir d'absorbtion de la pollution? Car on en voit aussi beaucoup sur les plates ville.

    RépondreSupprimer
  4. Correction :les plates bandes en ville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Somme toute, elles s'adaptent à de nombreux milieux. Elles nous survivront certainement.

      Supprimer
  5. Oh, mais je n'en ai jamais vu autant à la fois, elles sont très dispersées habituellement, est-ce la réalité ou un montage ??? Elles sont magnifiques entre celles qui sont à l'ombre et celles dans la lumière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, c'est la réalité, en fait un tout petit morceau d'un tapis de plusieurs mètres carrés mais en partie envahi par des ronces et petits arbustes. Simplement, les fleurs en arrière plan auraient du être floues si je n'avais pas combiné plusieurs photos prises avec des distances de mise au point légèrement décalées. J'ai fait 5 photos avec l'appareil monté sur un trépied. Entre chaque photo, j'ai légèrement tourné la bague de mise au point en veillant à ne pas bouger l'appareil. Ensuite, il existe un logiciel nommé helicon qui permet de reconstituer une image nette. Cette technique est extrêmement délicate à mettre en œuvre, avec beaucoup d'essais et erreurs.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. La technologie et la poésie (ou la ruralité) ne sont pas incompatibles :-).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures