Ombres, lumière et transparence

En jouant avec les ombres et avec la transparence des pétales, j'ai tenté quelques expérimentations photographiques avec ces anémones sylvestres qui se sont installées sur un talus, au bord d'une petite route forestière. C'est le genre de moment que j'aime en photographie, quand tout à coup on est saisi par l'émotion.





Commentaires

  1. Après les anémones bleu-pervenche voici les anémones blanches tout aussi délicates. C'est la pleine floraison en ce moment, les sous-bois en sont tapissés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elles se dépêchent de se reproduire avant d'être privées de cette lumière qui rend les sous-bois si agréables en cette période.

      Supprimer
  2. Ça pue ça non???
    Heureusement parfois que sur les blogs il n'y a pas l'odeur!!!

    RépondreSupprimer
  3. Je comprends ton émotion... Elles sont comme des ballerines qui ne dansent que pour nos yeux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs il y avait du vent qui donnait vie à la scène, mais qui compliquait la prise de vue :-).

      Supprimer
  4. Non Manue , ça n'a pas trop d'odeur , ce sont les marguerites qui puent surtout lorsqu'on les cueille pour en faire un bouquet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont les fleurs d'épines noire, aussi, qui ne sentent pas très bon. Mais certaines personnes en apprécient peut être l'odeur.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson