Transition

Le 5 décembre 2011, cet arbre a encore des feuilles vertes.
Le 19 décembre 2011, les feuilles sont toujours vertes sous la neige.
Ces deux photographies ont été prises à quelques pas de chez moi. La maison à droite est celle de mon voisin. Elle fait partie d'une petite ferme exploitée par sons fils. Nous sommes à 6 Kms du centre ville de Dijon et à moins de 2 Kms d'un hypermarché, d'un gros laboratoire pharmaceutique et de nombreux autres commerces et entreprises de la couronne dijonnaise. Ce n'est donc pas la campagne. Pourtant, l'environnement est plus rural que celui de villages perdus dans la plaine, à 25 Km de Dijon, où les chemins, les prés, les haies, les bosquets, les vergers ont presque tous disparus au profit d'une exploitation céréalière méthodique et intensive de chaque parcelle de terrain ou de la construction de lotissements sans âme, aux maisons normalisées et aux rues désertes. J'ai bien peur que mon village perde peu à peu cette identité rurale. Déjà, la municipalité a programmé la construction de 600 nouveaux logements avec les meilleures intentions du monde : combattre le vieillissement de la population, éviter la fermeture de certaines classes, développer les commerces locaux... Une implacable logique de croissance que j'ai du mal à faire coïncider avec la notion de qualité de vie.

Commentaires

  1. Hé oui la population augmente il faut bien la caser et puis tout le monde veut son petit coin de paradis.

    RépondreSupprimer
  2. Voilà une belle idée de nous montrer ce petit coin de campagne à des moments différents, chacune à son charme. On y distingue sur la gauche un vieux muret je pense ?

    RépondreSupprimer
  3. Oui, ce muret retient la terre et évite qu'elle ne s'effondre sur le chemin.

    RépondreSupprimer
  4. Tu vas bientôt regretter ton village où tu avais ta petite maison!!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes