Une promenade en forêt un jour de novembre

Fleurs d'été
Chemin au sommet d'une vieille digue en pierre
En arrière plan, la forêt disparait dans la brume
La lumière baisse, il est temps de rentrer à la maison
Faire une longue marche solitaire en forêt, par une journée brumeuse de novembre, est une expérience fabuleuse. Ce jour là je n'ai croisé personne, ni en me rendant à vélo jusqu'à l'entrée du bois, ni pendant les deux heures de balade, ni sur le chemin du retour. Un luxe que peu de gens peuvent même imaginer. Faut il s'étonner que je sois stressé les rares fois où je me déplace à Paris ?

Commentaires

  1. D"autres seraient stressés de se promener seul(e)s dans la forêt et rassuré(e)s par la foule.

    RépondreSupprimer
  2. Sans être solitaire au même point que toi, Paris... mmmmmh très peu pour moi!!!
    Par contre les balades en forêt j'aime quand même bien ne pas y aller seule, la solitude, je la préfère chez moi.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup l'avant dernière photo, belle ambiance, avec encore de jolies feuilles très colorées.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne déteste pas non plus aller en forêt avec une, deux, voire jusqu'à 5 personnes. Par contre je n'aime pas les promenade en "troupeau".

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures