Un arbre étrange

De loin, je l'avais pris pour un pommier sauvage. Mais en y regardant de plus près, ses fruits sont constitués d'une enveloppe granuleuse qui ressemble à une bogue de noix, tant par la forme que par l'odeur. Mais elle ne s'ouvre pas. Je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre un de ces fruits pour le décortiquer et regarder la forme des graines à l'intérieur.

Commentaires

  1. Est-ce que c'est un "pecan tree"?

    RépondreSupprimer
  2. Après avoir vu des photos de pecan, je ne pense pas que ce soit ça. Je n'ai aucune idée.

    RépondreSupprimer
  3. Un mariage du coing et de la pomme???

    RépondreSupprimer
  4. Oui, Olivier moi aussi j'ai découvert samedi ces arbres, je trouve que leurs feuilles ressemblent au celles du frêne, mais je n'ai pas encore pu chercher ce que c'était, comme ils se situaient dans une zone aménagée, j'ai pensé que c'étaient des arbres d'agrément ?
    Assez curieux les fruits.

    RépondreSupprimer
  5. Même découverte, récemment sur le quai d'une petite gare de la vallée du Grésivaudon...
    J'ai comme toi examiné ce fruit, sous l'écorce j'ai découvert des asticots...
    Il s'agit du Cormier Wiki en sait plus que moi mais je me suis promis de surveiller la floraison l'an prochain
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cormier

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour l'identification. Je n'en connais qu'un seul et il est en lisière de foret, au bord d'un champ, loin de toute habitation. Je me demande bien comment il est arrivé là.

    RépondreSupprimer
  7. il peut s'agir du noyer noir d'Amérique Juglans nigra .Si on froisse les feuilles il se dégage une forte odeur.
    Les noix ne sont pas comestibles.

    RépondreSupprimer
  8. Oui je penche aussi pour le Noyer Noir. Il y en a toute une allée à la Rotonde du Bois de Vincennes. Les noix tombent en ce moment. J'ai moi aussi cherché à l'identifier car le feuillage ressemblait à celui d'un frène (ramage régulier) et pas à celui d'un noyer commestible.

    RépondreSupprimer
  9. j'ai un arbre comme ça et c'est la première année qu'il porte un fruit a forte odeur d'agrume c'est un arbre qui pousse très vite besoin de le tailler chaque année pousse de o.60 à 1.20 m mais inconnu pour moi je ne pense ni au noyer noir ni au cormier je suis dans la Loire à 650 m l'arbre à environ 15 ans je suis a votre écoute le 16 Octobre 2017

    jean Paul 42380

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. jean Paul 42380 bonjour à tous toujours pas trouvé le nom de mon arbre mème avec de nombreuse recherche donc comme je possède un fruit ce vendredi 20 octobre je commencerait à disséquer le fruit avec photos si intéressé me contacter au 06025421600 Salut à tout et toute les passionnées J-Paul

      Supprimer
    2. Avez vous vérifié l'hypothèse de Gille Mouron, un peu plus haut, et fait le test de l'odeur en froissant les feuilles ?

      Supprimer
    3. J-Paul:Comme convenu j'ai ouvert le fruit d'un diamètre de 6 cm chaire blanchâtre tirant au marron au fur du temps un noyau d'un diamètre de environ 3 cm ressemblant vaguement a un noyau de pèche aucune ressemblance a une noix ; toujours une odeur d'agrume je ne goute pas le fruit on sais jamais je ne c'est pas mettre les photos prise sur le site mais peu les envoyer par tel avec plaisir l'arbre a perdu toute ces feuilles je ne détruit pas le noyau a plus .Salutation J-Paul

      Supprimer
  10. Je vois souvent cet arbre dans un vieux parc de ma ville et comme je suis naturaliste je m'y suis intéressée car les écureuils adorent cette noix qui ressemble il est vrai un peu à un noyau de pêche.
    Fruit très dur à casser mais comestible et très bon à ce qu'il parait.
    C'est un arbre de la famille des noyer .
    famille des Juglandacées Juglans nigra ou noyer noir d'Amérique.
    Voici ce que l'on dit de l'arbre
    Le noyer noir (Juglans nigra) est un membre de la famille des juglandacées. Ses racines (ainsi que les autres parties de l’arbre) produisent une substance nommée le juglon qui est toxique à certaines autres plantes. Tous les arbres de la famille des juglandacées produisent du juglon, mais en quantité moindre que le noyer noir. C’est un point important à considérer lorsqu’on plante un noyer qui va côtoyer d’autres végétaux. Parmi les plantes sensibles (intolérantes) au juglon, on retrouve la tomate, la pomme de terre, le chou, l’asperge, l’aubergine, le bleuetier, l’azalée, le rhododendron, le pin rouge, le pin blanc et le pommier (liste non exhaustive).
    Pierre

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Prunes de moisson

Nouvelles cultures