Travaux des champs

Dans les champs, tout évolue très vite. Les moissons sont presque finies et on s'affaire à charger les bottes de pailles sur des remorques. Bientôt, les chaumes laisseront place aux labours.

Commentaires

  1. Je n'aimerais pas le croiser sur ma route celui-là , il a intérêt à être bien équilibré.
    Combien de tonnes et quelle puissance de tracteur il faut pour tirer ça mais en Côte d'Or ,ils sont bien équipés.

    RépondreSupprimer
  2. 32 bottes de 250 Kg, soit 8 tonnes de paille. Cela représente une valeur de l'ordre de 400 Euros. Ce n'est pas énorme et c'est pourquoi il faut en transporter beaucoup à la fois. Ce qui m'inquiète dans ce chargement, c'est que les bottes situées à l'avant ne reposent pas complètement sur le plateau. Sinon, de manière plus générale, le problème des transports de paille est que certains chargements, trop hauts, arrachent les fils de téléphones et coupent l'Internet !

    RépondreSupprimer
  3. On fait encore des bottes carrées en Côte d'Or, c'est devenu rare.
    J'ai vu sur le site de la Préfecture que des convois de tracteurs venant de la Marne, arrivaient (hier ou aujourd'hui je ne sais plus), pour livrer de la paille à des agriculteurs du nord-est de la haute-Saône, je suis étonnée parce qu'il me semblait qu'on avait eu de la pluie en quantité, mais peut-être avec un peu de retard.

    RépondreSupprimer
  4. Ces très grosses bottes rectangulaires sont récentes. Dans ma région, elles sont apparues après les bottes rondes, qui avaient elles mêmes succédé aux petites bottes rectangulaires.

    RépondreSupprimer
  5. @Marie-Thérèse: les céréaliers marnais ne manquent pas une occasion de se faire de l'argent!!!
    Ils vont plumer les petits paysans de la Haute-Saône sans aucun scrupule... ce sont les plus riches!!!
    Ici les moissons sont en cours très peu de champs sont moissonnés d'ailleurs et je ne crois pas qu'on reçoive de paille de la Marne, enfin, ils n'en parlent pas dans la gazette locale!!!

    RépondreSupprimer
  6. Je me suis mal exprimée... avant de prendre un tollé de réactions des frangines franc comtoises, je précise ma pensée: les céréaliers Marnais sont très riches et se font de l'argent sur le dos des pauvres franc comtois.

    RépondreSupprimer
  7. elle est superbe cette photo.
    Bonne journée @+

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures