Ciel chargé

Juste après avoir acheté mon vélo, en 1995, j'avais fait une grande balade dans les hauts de Hauteville, en direction du Val-Suzon. Ensuite, c'est dans la vallée de la Vingeanne qu'avait été utilisée cette bécane qui, pour tout vous dire, accuse maintenant les stigmates des milliers de kilomètres parcourus. Il y a un jeu important au niveau du guidon, le dérailleur est hors d'usage, le frein arrière a perdu toute efficacité, la selle est bloquée dans une position trop basse, le cadre est rouillé et chaque tour de roue provoque des bruits inquiétants. J'ai renoncé à entreprendre une rénovation qui serait fort couteuse, préférant acheter une nouvelle bicyclette plus confortable, avec amortisseurs, et de taille mieux adaptée à mon gabarit. Non que j'aie grandi depuis 1995 - j'avais 31 ans à l'époque - mais la dimension du cadre avait été semble t-il mal choisie. Mieux vaut s'en rendre compte 16 ans plus tard que jamais. Quelle rapport avec la photo du jour ? C'est bête comme on peut s'attacher à certains objets. Avant que ce vénérable vélo soit recyclé en pièces détachées, j'ai voulu lui offrir une dernière balade en reprenant le même circuit que naguère. Il y avait aussi un petit défit car plusieurs personnes avaient récemment prétendu que l'engin était inutilisable, voir dangereux ! Et bien figurez-vous que le vélo et moi nous en sommes très bien sortis. La photo a été prise au point culminant du circuit, sur le plateau balayé des vents qui domine Hauteville les Dijon.

Commentaires

  1. Il aura été amorti celui-là, il faut le mettre dans un Musée du vélo !

    RépondreSupprimer
  2. Oui je doute que le nouveau dure aussi longtemps. Hors les premiers prix, les vélos vendus aujourd'hui ont tous des cadres en aluminium, luxe inutile car tous les accessoires montés dessus seront usés bien avant et leur remplacement coutera trois fois le prix d'un vélo neuf. En outre, parce qu'ils nécessitent plus de métal, les vélos en alu sont au moins aussi lourds que ceux en acier. Mais que peut on faire contre le marketing ?

    RépondreSupprimer
  3. Moi je me souviens du "biclou" de ma mère sur lequel j'ai appris à faire du vélo.
    Ensuite ,il y en a eu un autre qui avait été gagné dans une loterie et ma foi, de bonne qualité.Je crois qu'il était vert mais là je demande confirmation à Marie-Thérèse , mes souvenirs sont vagues.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, Henriette, tu as de bons souvenirs, à l'époque c'était d'ailleurs un très beau cadeau !

    RépondreSupprimer
  5. Quoi???? La mèmère avait gagné un vélo à la loterie???
    Donc Olivier tu avais mon âge quand tu as acheté ton vélo, faudrait p'tètre que j'm'y mette!!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures