Articles

Affichage des articles du août, 2011

Le fort de la Latte

Image
D'après Didier, le peintre de l'article précédent, ce fort est tellement photographié sous cet angle qu'il y a un phénomène d'usure. Mais d'une part il est très solide, et d'autre part le photons qui entrent dans l'objectif de l'appareil photo ont déjà rebondi sur les pierres de l'édifice. Et puis la photographie a ceci en commun avec la musique qu'avoir fait soi-même une prise de vue laisse un souvenir plus marquant que regarder une carte postale ou un calendrier qui représente la même scène. Enfin, je suppose qu'il en est ainsi pour la musique...

Le peintre

Image
Il utilise de la peinture à l'eau, mais avec de l'eau douce, transportée dans une petite bouteille. D'ailleurs en parlant d'eau, on peut voir en observant attentivement la troisième photographie que quelques gouttes sont tombées sur l'objectif. Son site : ici.

Depuis la digue du Chatelet

Image
Voici mon fidèle vélo. Il m'a permis de faire régulièrement la tournée des plages et des ports de la presqu'île. De tous ces sites, c'est le port du Châtelet que je préfère. La photo montre une partie de sa digue.

Le port du Chatelet

Image
Il règne dans ce petit port une ambiance très familiale.
Comme en témoigne ce château de sable réalisé par les enfants qui fréquentent la plage et vont nager entre les bateaux. Les plus grands sautent depuis la digue qu'on aperçoit en arrière plan.

La Houle Causeule

Image
Pour atteindre un bateau à marée haute, il faut soit utiliser une annexe, c'est à dire une de ces petites boites à savon colorées, soit monter à bord d'une navette (non visible sur la photographie) qui fait des allers et retours aux heures d'affluence.

Le vieux bateau

Image
Il n'est plus entretenu et reste ici, au port du Châtelet, rouillant un peu plus chaque année. Il fait partie du décor.

Le rythme des marées

Image
Deux bateaux emblématiques du petit port du Châtelet, à marée basse et à marée haute. En bas, une vue détaillée du plus petit des deux.

Marée basse

Image
Le port de la Houle Causeule se découvre complètement à marée basse. Les voiliers reposent alors sur le sable, tout comme ce petit bateau bleu amarré dans le port du Châtelet. On peut rallier ces deux ports en une minute à vélo. La troisième photographie a été prise de l'autre coté de la presqu'île de Saint Jacut, au Guildo, dans la baie de l'Arguenon qui est plus vaseuse que celle de Lancieux.

Le Gagne Ta Croute III

Image
Ce véhicule amphibie est utilisé pour l'exploitation des moules de Bouchots. Je l'ai rencontré dans le port de la Houle Causeule.

Lumière de bord de mer

Image
Pour un photographe, la lumière du bord de mer, c'est phénoménal ! Ici, nous sommes dans la baie de Lancieux, à quelques pas du petit port de la Houle Causeule à Saint Jacut de la mer. A marée basse, les reflets sur le sable sont extraordinaires.

Vacances

Image
Pour un dijonnais tel que moi, passer une semaine en Bretagne, c'est faire l'expérience d'un dépaysement complet. Les couleurs, les odeurs, les paysages, les activités du bord de mer qui varient au fil des marées, tout est différent et tout change à chaque heure de la journée. La photo a été prise sur la plage la plus fréquentée de Saint-Jacut, celle située presque à la pointe de la presque-ile. L'intérêt de cette petite ville, justement, c'est que même en pleine période touristique, sa plage la plus fréquentée n'est pas bondée. L'impression de "mauvais temps" est due à une prise de vue volontairement faite en contre jour.

1806

Image
Ce petit petit pont enjambe la Torcelle, près de Fontenelle. Une date, que je suppose être celle de sa construction, est gravée sur une des pierres de la margelle.

Insolite

Image
Les anciens propriétaires de ces terres ont fait construire leur tombe en plein milieu de leurs champs.

Piste cyclable

Image
Le chemin de hallage du canal de Bourgogne en Champagne est en cours de transformation en piste cyclable. Cette opération consiste essentiellement à y autoriser la circulation des cyclistes, qui de toute façon le faisaient depuis longtemps. Pour l'occasion, un nouveau revêtement de bitume tout neuf a été appliqué, mais malheureusement, la végétation pousse à travers.

Dans les bois

Image
J'ai rencontré des plusieurs de ces coquilles blanches dans différentes forêts que j'ai parcourues ces derniers jours. J'ignore de quels oiseaux elles proviennent. Peut être des pigeons ramiers ?

L'avancée de la saison

Image
Avec la chute des pommes de pain, les journées plus courtes, le ciel chargé de gros nuages gris, la récolte des première trompettes des morts, l'été commence à ressembler à l'automne.

Canal pas bucolique

Image
Nous sommes en pleine campagne, à des kilomètres du plus proche village, ou même de la plus proche habitation (écluse, moulin ou ferme). Il est donc tout à fait surprenant de tomber sur une telle œuvre. Je n'aimerais pas en voir sur tous les mûrs de la région, mais je dois avouer que je la trouve très réussie.

Canal bucolique

Image
Les publications de cette semaine sont programmées, car je suis en Bretagne, où j'espère bien faire quelques photos. Je pourrai toutefois - sauf problème technique - lire les commentaires grâce à ma clé 3G et à mon ordinateur portable.

Promenade dans l'eau

Image
Un des petits plaisirs de l'été consiste à faire une petite promenade à pied dans le lit d'une rivière. Certains endroits de la Vingeanne se prêtent bien à cet exercice. On y marche dans une hauteur d'eau qui dépasse rarement les genoux, sous une voute d'arbres qui laisse parfois place à une sorte de clairière aquatique.

Château d'un après-midi d'été

Image
Je trouve que les pierres de ce château sont très belles. Elle offrent une infinité de nuances de gris, bruns, roses et verts, sans parler des couleurs des toits. Si vous passez dans cette région frontalière entre Bourgogne et Franche-comté, vous pouvez le visiter et même, à condition d'avoir une bourse bien garnie, y séjourner dans l'une des chambres d’hôtes aménagées à l'intérieur.

Moulin d'un soir d'été

Image
Cette photo a été difficile à faire car j'étais assailli par plusieurs tavins, ces insectes assoiffés de sang qui sont souvent appelés taon. Je préfère le mot tavin - certainement du patois local - car je ne sais jamais comment prononcer taon. Doit-on dire "thon", comme le poisson, ou bien "tahon" ? En tout cas j'ai failli tomber dans la rivière avec mon appareil. J'ai dû m'éloigner du bord pour exterminer les créatures en toute sécurité. Mais les couleurs sont d'une telle pureté le soir, en été, que je ne regrette pas mes efforts.

Fleurs d'été

Image
Il y a beaucoup de fleurs en été, surtout quand il y a suffisamment de pluie, comme c'est le cas cette année. C'est toujours un plaisir de les regarder et de les photographier.

Ciel chargé

Image
Juste après avoir acheté mon vélo, en 1995, j'avais fait une grande balade dans les hauts de Hauteville, en direction du Val-Suzon. Ensuite, c'est dans la vallée de la Vingeanne qu'avait été utilisée cette bécane qui, pour tout vous dire, accuse maintenant les stigmates des milliers de kilomètres parcourus. Il y a un jeu important au niveau du guidon, le dérailleur est hors d'usage, le frein arrière a perdu toute efficacité, la selle est bloquée dans une position trop basse, le cadre est rouillé et chaque tour de roue provoque des bruits inquiétants. J'ai renoncé à entreprendre une rénovation qui serait fort couteuse, préférant acheter une nouvelle bicyclette plus confortable, avec amortisseurs, et de taille mieux adaptée à mon gabarit. Non que j'aie grandi depuis 1995 - j'avais 31 ans à l'époque - mais la dimension du cadre avait été semble t-il mal choisie. Mieux vaut s'en rendre compte 16 ans plus tard que jamais. Quelle rapport avec la photo du …

Les escargots du chemin du bas des combes

Image
Ce chemin prend naissance à quelques mètres de la maison où j'ai grandi, et dans laquelle j'ai le privilège de vivre actuellement. Il y a 30 ans, vivaient ici des escargots de variété petit gris. Ma mère y avait alors introduit des escargots de Bourgogne que nous ramassions à quelques dizaines de kilomètres d'ici. A l'époque, la recherche de ces escargots était une affaire familiale. Ils étaient préparés religieusement puis mis en bocaux pour être consommés durant les fêtes de fin d'année. Ces escargots de Bourgogne avaient une coquille marron clair presque uniforme, contrairement aux petit gris, plus foncés, et dont la coquille présentait des motifs marqués. Or aujourd'hui les petits gris ont disparus du chemin au profit d'escargots de Bourgogne à coquilles beaucoup plus foncées qu'à l'origine. J'ai longtemps cru qu'ils s'agissait d'hybrides des deux espèces, mais je pense plutôt que se sont les descendants des escargots de Bourgogn…

Transition

Image
Du jour au lendemain les paysages changent. L'été n'est pas seulement la saison des moissons, c'est aussi le temps des labours et des semis des céréales d'hiver et du colza. Ce cycle annuel s'inscrit dans une transformation plus lente et qui semble inexorable. Regardez cette petite bande arborée à droite. Certainement le reste d'un ancien verger, vestige d'une époque où l'on produisait localement l'essentiel des ressources alimentaires. Je crains qu'il ne disparaisse d'ici quelques années, comme tant d'autres avant lui, rasé au profit des cultures intensives qui étouffent les villages et grignotent les prairies et les forêts.

Global et local

Image
D'un coté la route, connectée au réseau Européen, qui permet de rallier n'importe quelle ville du continent. Cette route est d'ailleurs refaite à neuf tous les ans parce que le revêtement utilisé fond chaque été sous le poids des engins agricoles. Un fonctionnaire, quelque part, n'a pas dû réaliser que des températures proches de 40 degrés ne sont pas rares dans nos contrées. Cette année a été une exception. Il a fait froid et la route est restée en état. D'un coté donc cette route globale, et de l'autre le chemin agricole qui traverse les étendues sans fin de champs de céréales. Sur la route les gens passent, prêtant à peine une attention distraite au paysage. Sur le chemin, ils reviennent au fils des saison, aux commandes de leurs puissants engins, pour travailler la terre. Tout est connecté et tout est exploité.

La route de Tanay

Image
Lorsque j'étais enfant, nous empruntions cette route, avec la deux-chevaux familiale, pour aller à la pêche au bord de la Vingeanne. Un peu plus tard, toujours nantis de la même voiture, nous utilisions la même route pour rallier la maison de campagne, sise au bord de notre chère rivière, que mes parents et une de mes tantes avaient acquis en copropriété pour la somme de 10000 francs, le prix d'une deux-chevaux neuve. Et puis dans les années 1980, nous avions changé d'itinéraire pour adopter une route parallèle traversant la forêt de velours et le village de Lux. Ce n'est que 20 ans plus tard, au hasard d'un détours pour contourner des travaux, que j'ai redécouvert cet ancien trajet. Un flot de souvenirs m'est revenu d'un coup : les weekends passés dans la vallée de la Vingeanne, les parties de pêche, l'ambiance familiale de la maison de campagne. Depuis lors, pour me rendre dans cette maison qui est restée dans la famille, j'emprunte régulièrem…

Les champs en été

Image
La saison des moissons se termine et les paysages agricoles nous offrent une mosaïque de chaumes et de terres labourées. La couleur dorée de la paille ne sera bientôt plus qu'un souvenir. Depuis la petite route qui mène au village de Tanay, je vois les champs se succéder en un canevas qui ne semble avoir pour limites que le ciel bleu et l'horizon. Je me dis qu'il faut profiter de ces instants d'été car déjà les jours raccourcissent. Je prend le temps de faire quelques photographies, puis je remonte dans ma voiture pour filer en direction de la vallée de la Vingeanne, de son herbe drue et de son eau transparente.

Travaux des champs

Image
Dans les champs, tout évolue très vite. Les moissons sont presque finies et on s'affaire à charger les bottes de pailles sur des remorques. Bientôt, les chaumes laisseront place aux labours.

On prononce quiou

Image
La soirée barbecue est un des plaisirs de l'été. Comme le précise Anouilh dans une de ses œuvres, on prononce quiou. C'est la seule chose que j'ai retenue du programme de Français de la classe de troisième, et en fait la seule chose qui m'avait fait rire de tous les cours de Français, collège et Lycée confondus. C'est vrai que ces cours n'avaient pas spécialement vocation à faire rire, mais tout de même... J'ai conservé de l'expérience scolaire une aversion pour la lecture qui a duré 15 ans. Ce n'est qu'après ce délai que j'ai lu pour la première fois un roman de mon plein gré, à l'age de 30 ans, et c'est la pratique des jeux vidéo qui m'en avait donné l'envie. C'est étrange le genre de souvenir que peut vous rappeler la dégustation d'une succulente brochette de bœuf.

Récolte

Image
Contrairement à beaucoup de jardiniers, je pense qu'il faut cueillir les fruits et légumes à maturité plutôt que des les faire murir ensuite. Les tomates de supermarché sont peut être récoltées vertes pour faciliter leur transport et leur stockage, mais ce n'est pas une raison pour faire la même chose au jardin, sauf bien sûr en automne, lorsque la chaleur extérieure n'est pas suffisante pour terminer le processus de maturation. Voici une grande partie de la récolte d'hier soir, qui représente près de 5 kilos de tomates bien mûres !