Garrigue dijonnaise (suite)

Voici d'autres vues du terrain de jeu de mon enfance, prises depuis la falaise de la combe d'Ahuy. La première photo montre des monticules de rocailles, vestiges d'une exploitation passée de la pierre calcaire, qui se végétalisent progressivement et naturellement au fil des générations. Les arbres feuillus n'y étaient pas aussi nombreux ni aussi hauts dans ma jeunesse. Je me demande si à terme le site va se transformer en forêt, avec des risques d'incendies lors des étés secs. Sur la deuxième photo, on aperçoit les quartiers nord de la ville de Dijon et, plus proches, quelques toits de maisons du village d'Ahuy.

Commentaires

  1. Vu comme ça on dirait bien un paysage du sud de la France.

    RépondreSupprimer
  2. Sur la deuxième photo ,on imagine même la mer tout au fond.

    RépondreSupprimer
  3. Henriette a raison , on voit la mer au fond !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures