Caché

Le paradis des chats existe. Imaginez le nombre d'oiseaux et de rongeurs à guetter dans ces hautes herbes. Quelle belle vie que celle des chats à la campagne. Celui-ci était à l'affut d'un coq faisant qui a pris la poudre d'escampette avant que j'aie même pu dégainer mon appareil photo. J'imagine que le chat a dû me maudire - si c'est possible au paradis - mais je pense que le volatile ne risquait pas grand chose.

Commentaires

  1. Votre campagne dijonnaise est magnifique Olivier. Je travaille de longues heures en ce moment et je viens seulement de lire les commentaires ulterieurs. Je crois que les enfants sont toujours les mêmes mais ce sont les parents qui ont changé ainsi que la société.

    RépondreSupprimer
  2. Il observe et voit souvent ce que nous ne voyons pas !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson