Par monts et par vaux

En regardant ce paysage, il me vient à l'esprit que le département de la Haute Saône devrait être inscrit au patrimoine mondial de l'humanité. Il est en effet exemplaire à de nombreux égards : la densité de population y est raisonnable, les champs cultivés y sont à taille humaine, de même que les engins qui permettent de travailler la terre. Les exploitations agricoles sont artisanales, il y a une grande diversité d'espèces cultivées, la flore et la faune sauvages y sont respéctées, il y a beaucoup de parcelles de forêts qui recèlent une grande diversité d'essences, et ces forêts sont de tailles très variées et sont bien réparties sur le territoire. Comme le montre la présence du tas de fumier sur la première photographie, on y pratique conjointement et localement deux activités agricoles parfaitement complémentaires : la culture et l'élevage.

Commentaires

  1. Ouhai vive le Haute-Saône !!
    Pas chauvine pour deux sous.

    RépondreSupprimer
  2. Olivier, avant de lire ton commentaire, j'ai tout de suite pensé que c'était des vues de Haute-Saône ! C'est vrai que c'est un département peut-être en retard (??) mais qui a encore une certaine authenticité et très varié dans ses paysages,il faut aimé la campagne.Je ne m'en lasse pas, chaque fois que je pars, je suis bien contente d'y revenir, surtout par beau temps !
    Sur la 2ème photo, les verts sont magnifiques.

    RépondreSupprimer
  3. Encore un point commun avec la Haute-Loire et ses élevages rikikis, ses pâturages escarpés et ses mini cultures!!!

    RépondreSupprimer
  4. une géométie magnifique :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes